Food-BoissonsNewsslide

Blé : en novembre, les importations de blé en provenance de Russie au Maroc ont quasiment triplé.

Cette augmentation significative a propulsé la Russie à la troisième place parmi les fournisseurs de blé du Maroc, juste derrière la France et l’Allemagne. La Russie fait un retour remarqué parmi les principaux fournisseurs de blé tendre du Maroc. Selon les dernières statistiques de la Fédération nationale des négociants en céréales et en légumineuses (FNCL), le Maroc a importé 80 897 tonnes de blé tendre russe en novembre, soit près de trois fois les 27 300 tonnes reçues en octobre. Ces importations ont été réparties entre les ports de Casablanca (30 750 tonnes), d’Agadir (27 300 tonnes) et de Nador (22 847 tonnes).

Cette hausse significative a hissé la Russie à la troisième place des fournisseurs de blé tendre du Maroc à la fin du mois de novembre, derrière la France (175 617 tonnes) et l’Allemagne (154 914 tonnes), et devant la Pologne (32 150 tonnes), la Lettonie (30 337 tonnes) et le Canada (15 200 tonnes).

Interrogé par Le360 sur les raisons de cette croissance spectaculaire des importations de blé russe, Omar Yacoubi, président de la FNCL, a principalement évoqué les conditions favorables du marché. Il a expliqué : « L’euro s’est apprécié par rapport au dollar pendant cette période, ce qui nous a permis d’augmenter les achats de blé européen, notamment en provenance de la Russie. » Selon lui, les discussions récentes avec les opérateurs russes ont également facilité ces achats. Il a souligné : « Nous avons maintenu des échanges constants avec les opérateurs russes pour faciliter les transactions avec les négociants marocains. Bien que des obstacles persistent, tels que les difficultés liées à l’assurance des navires et les vérifications supplémentaires des banques sur l’identité des exportateurs russes, nous restons optimistes et poursuivons les discussions. »

En novembre, le Maroc a presque doublé ses importations globales de blé tendre, atteignant 490 286 tonnes, bien au-dessus des 256 013 tonnes enregistrées en octobre. Cette augmentation a été stimulée par la hausse des importations russes, mais aussi par le retour en force des achats auprès de l’Allemagne, pays qui était absent du top 5 des fournisseurs en octobre et n’avait exporté que 15 000 tonnes en septembre vers le Royaume.

« Les importations varient en fonction des conditions du marché, des origines les plus compétitives et des besoins d’approvisionnement du marché local. Trois principaux paramètres que nous prenons en compte dans nos évaluations quotidiennes pour déterminer le choix de nos fournisseurs », explique Omar Yacoubi. Au total, le Maroc a importé 746 299 tonnes de blé entre octobre et novembre, dans le cadre du système de restitution à l’importation instauré le 13 septembre 2023 par l’Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (ONICL) pour encourager les négociants marocains à acquérir 2 millions de tonnes de cette céréale sur le marché international entre le 1er octobre et le 31 décembre 2023. L’ONICL a également annoncé le 21 novembre la reconduction de ce système pour l’importation de 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1er janvier et le 30 avril 2024.

Source : Le360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page