Food-BoissonsNewsslide

Mohammedia : Confiscation de plusieurs tonnes de viandes impropres à la consommation

Une opération menée par la Gendarmerie de Chellalate, près de Mohammedia, a abouti à la confiscation d’une quantité significative de viandes avariées destinées à la consommation dans des snacks. Coup de filet réussi des autorités sécuritaires et sanitaires : les services de la Gendarmerie de Chellallate à Mohammedia ont intercepté plusieurs tonnes de viandes et d’abats impropres à la consommation, destinés à une commercialisation clandestine.

Selon le quotidien Assabah du 27 décembre, une personne a été arrêtée lors de cette opération, qui a débuté par l’immobilisation d’une camionnette en provenance de Mohammedia, se dirigeant vers Chellallate, où réside le chauffeur du véhicule.

Lors de la fouille effectuée par les gendarmes, le conducteur a été pris en flagrant délit, transportant d’importantes quantités de viandes et d’abats destinées à être fournies à des snacks et à des vendeurs ambulants de sandwiches à Ain Harrouda, près de Casablanca.

Selon des sources interrogées par le journal, l’opération a permis d’identifier un réseau mafieux à l’origine de ce trafic, suite à un délit commis par le chef du réseau. Celui-ci avait refusé d’obtempérer à un contrôle à un barrage routier et est actuellement en fuite.

En ce qui concerne les véhicules immobilisés, les agents de la gendarmerie à Chellallate ont émis des doutes et ont ordonné au conducteur de s’arrêter pour un contrôle des documents.

Pris de panique, le chauffeur a tenté de prendre la fuite, forçant même le passage à un barrage routier. Cependant, la vigilance des gendarmes a permis de retrouver rapidement le chauffeur ainsi que le véhicule qu’il a abandonné, clés à l’intérieur.

L’enquête qui a suivi cette opération a révélé le motif de la fuite et l’identité des responsables. En interrogeant les habitants de la région, les enquêteurs ont non seulement identifié le principal suspect, mais ont également découvert qu’il utilisait un entrepôt clandestin pour stocker sa marchandise.

Sur les lieux, un grand réfrigérateur ainsi qu’une quantité importante de viandes et d’abats ont été retrouvés, l’entrepôt ne respectant pas les normes sanitaires en vigueur.

Après analyse de la marchandise, il a été confirmé qu’elle était avariée, présentant ainsi un grave risque pour la santé des consommateurs.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page