NewsService publicslide

Politique de l’eau : vers une augmentation des tarifs pour viabiliser les investissements programmés?

La garantie de la viabilité financière de la politique de l’eau se fera principalement via un ajustement de la tarification de l’eau en vue d’assurer la soutenabilité du financement de la gestion de la ressource hydrique, a indiqué, mardi à Rabat, la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah.Cette viabilité pourrait aussi être assurée à travers la promotion de la participation du secteur privé dans le financement des investissements du secteur de l’eau, et ce dans le cadre des partenariats publics-privés (PPP), a relevé Mme Fettah dans sa présentation sous le thème “Le Maroc face à la contrainte hydrique : enjeux socio-économiques et orientations stratégiques”, lors de la conférence inaugurale du Cycle de conférences ministérielles, organisée par l’École Nationale Supérieure de l’Administration (ENSA).La ministre a, en outre, fait savoir que plusieurs autres orientations peuvent contribuer au renforcement de la vision stratégique à moyen et long termes engagée au Maroc, en vue de faire face aux défis causés par la pénurie d’eau, dont principalement l’amélioration de la gouvernance du secteur de l’eau et le renforcement de la gestion de la demande.Ainsi, a-t-elle souligné, l’amélioration de la gouvernance du secteur de l’eau passe notamment par la priorisation des investissements visant l’adaptation aux changements climatiques, l’ajustement des stratégies sectorielles et la consolidation de la collaboration étroite entre les différentes parties prenantes, pour une mise en œuvre efficace de la gestion intégrée des ressources en eau.Pour ce qui est du renforcement de la gestion de la demande, il passe principalement par l’accélération de la généralisation des techniques économes en eau d’irrigation, l’intensification des programmes d’amélioration de l’efficience hydraulique, la promotion de la gestion durable des eaux souterraines et le renforcement des campagnes de sensibilisation sur la question de la rareté de l’eau auprès de l’ensemble des usagers, a-t-elle ajouté.De son côté, la directrice générale de l’ENSA, Nada Biaz, a mis en exergue l’importance de la thématique choisie pour cette conférence inaugurale, qui porte sur les enjeux socio-économiques et les orientations stratégiques relatifs à la contrainte hydrique au Maroc.Ce cycle de conférences qui s’inscrit dans le cadre de la célébration du 75ème anniversaire de l’ENSA, témoigne de l’engagement continu de l’École à contribuer activement au débat public sur les questions nationales importantes et à promouvoir l’excellence, a-t-elle dit.La conférence a connu la participation d’ambassadeurs, de parlementaires, de hautes personnalités de l’administration publique nationale, de représentants du secteur privé, des professeurs, d’experts, des lauréats et des promotions en cours de l’ENSA.Lors de la cérémonie de remise des diplômes de l’ENSA organisée le 14 décembre dernier, le Chef du Gouvernement avait annoncé la tenue d’un Cycle de conférences ministérielles dès janvier 2024, marquant ainsi le lancement de la célébration du 75ème anniversaire de l’École.Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page