NewsService publicslide

Avortement : environ 800 opérations par jour au Maroc

« Chaque jour, au Maroc, environ 800 avortements sont signalés, avec 200 de ces interventions réalisées dans des cabinets médicaux, selon les déclarations du ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb. Cette révélation, qui intervient dans le cadre d’une réponse à une question orale au parlement, met en lumière le débat persistant autour de l’avortement clandestin dans le pays.

Le ministre insiste sur la nécessité d’une approche complète, combinant des aspects juridiques et de sensibilisation, pour lutter contre cette pratique. Il mentionne également que des accords issus de discussions étendues penchent en faveur de la pénalisation de l’avortement illégal, tout en exonérant de responsabilité pénale les cas de force majeure, tels que les grossesses à risque, issues de viol ou d’inceste, ainsi que les malformations congénitales du fœtus.

Ces chiffres alarmants s’inscrivent dans un contexte où des estimations d’associations indiquent entre 600 et 800 avortements pratiqués illégalement chaque jour, avec une confirmation officielle de 200 IVG dans des cabinets médicaux. Le sujet a été soulevé au Parlement en septembre 2023, suite au décès tragique d’une adolescente de 14 ans après une intervention chirurgicale clandestine.

Depuis 2015, la question a été au centre des discussions, avec un projet de loi présenté en 2016 pour élargir l’accès à l’avortement, mais qui a été ultérieurement retiré. Le code pénal actuel prévoit des peines de 6 mois à 2 ans de prison pour les femmes subissant l’avortement, et de 1 à 5 ans pour les personnes pratiquant cette intervention chirurgicale.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page