NewsService publicslide

Stress Hydrique à Tanger : trois jours par semaine de fermeture imposés aux hammams et stations de lavage

Pour contrer les effets d’un stress hydrique sévère, la wilaya de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma annonce la fermeture des hammams et stations de lavage de voitures à Tanger, trois jours par semaine. En réponse à la pénurie d’eau qui touche tout le pays, le gouverneur de Tanger a pris cette mesure, effective dans les prochains jours. Selon Al Ahdath Al Maghribia du 23 janvier 2024, un accord a été conclu avec les professionnels de ces secteurs, établissant la fermeture les lundis, mardis et mercredis de chaque semaine. Cette décision s’inscrit dans le cadre d’une série de mesures préventives émises par le ministère de l’Intérieur, demandant aux autorités locales de réactiver les commissions régionales supervisant l’approvisionnement en eau. Ces mesures incluent des restrictions sur les débits d’eau, l’interdiction de l’utilisation des eaux de surface et des nappes phréatiques pour l’irrigation, ainsi que des sanctions contre le pompage illégal. Face à la gravité de la pénurie, le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, n’exclut pas l’éventualité de coupures temporaires et de réductions du débit d’eau dans les robinets. Il a souligné la nécessité de rationaliser l’usage de l’eau et d’appliquer des coupures locales en fonction de l’évolution de la situation. Alerté sur l’épuisement des réserves d’eau, Nizar Baraka avait préalablement annoncé des programmes d’urgence pour faire face à la crise hydrique. Il a également averti que, sans la mise en œuvre des projets de raccordement d’eau, des coupures auraient été envisagées dans plusieurs régions, dont Rabat et Casablanca. En conclusion, la wilaya de Tanger prend des mesures drastiques pour faire face au stress hydrique, soulignant l’importance de la sensibilisation à la consommation responsable de l’eau.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page