Food-BoissonsNewsslide

Fruits et Légumes: les raisons d’une abondance surprenante

Actuellement, les marchés au Maroc sont le théâtre d’une surprenante abondance de fruits et légumes, proposés à des tarifs relativement bas. Cette conjoncture, bien que déconcertante dans le contexte actuel de stress hydrique et de hausse des coûts des intrants, semble de courte durée. D’après Rachid Benali, président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER), plusieurs facteurs expliquent cette baisse des prix, comme l’a rapporté Le Matin du Sahara et du Maghreb du 1er février 2024.

Les conditions climatiques favorisent d’abord le mûrissement précoce de certaines cultures, notamment celui des tomates. De plus, l’arrêt des exportations vers d’autres pays d’Afrique, consécutif aux restrictions douanières imposées par la Mauritanie, a redirigé les cargaisons vers les marchés locaux. Des perturbations dans certains marchés européens, en raison de mouvements de protestation des agriculteurs, ont également incité les producteurs marocains à réduire leurs expéditions vers ces destinations.

Rachid Benali estime que cette baisse des prix, bien que bénéfique pour les consommateurs, est temporaire. Il souligne que cette situation résulte du mûrissement précoce des cultures et des mesures de soutien gouvernementales visant à amortir le coût des intrants.

Cependant, Le Matin du Sahara et du Maghreb souligne que cette tendance ne devrait pas perdurer. La phase de stress hydrique au Maroc s’intensifie, et une remontée des prix est prévue une fois les volumes actuels de tomates écoulés sur les marchés.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page