Finances-CréditNewsslide

Finances publiques: le Maroc dans le Top 20 des pays les plus endettés auprès du FMI

Le Royaume du Maroc se retrouve parmi les pays les plus endettés auprès du Fonds monétaire international (FMI), selon un récent classement dévoilé par le site spécialisé en analyses financières, « Insider Monkey ». Basé sur les données du FMI jusqu’au 24 mars dernier, ce classement révèle que le Maroc occupe la 17e place mondiale parmi 20 pays répertoriés, avec une dette totale envers cette institution internationale s’élevant à 1,34 milliard de dollars américains.

Comparativement, le Produit intérieur brut (PIB) du Royaume dépasse les 130 milliards de dollars. Dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), la Tunisie se classe à la 20e position mondiale, avec une dette envers le FMI de 1,14 milliard de dollars, tandis que la Jordanie occupe la 14e place avec une dette avoisinant les 1,5 milliard de dollars.

L’Égypte se positionne au second rang mondial en termes d’endettement, cumulant une dette dépassant les 11 milliards de dollars envers le FMI, alors que son PIB global en 2022 était supérieur à 476 milliards de dollars.

Dans le continent africain, l’Afrique du Sud est classée au neuvième rang mondial, avec une dette envers le FMI de 2,29 milliards de dollars. En tête de liste, l’Argentine affiche une dette cumulée dépassant les 32 milliards de dollars, tandis que son PIB total dépasse les 631 milliards.

Le classement inclut également plusieurs pays africains, tels que le Sénégal à la 18e place et la République démocratique du Congo à la 15e position, avec une dette totale avoisinant 1,45 milliard de dollars. Parmi les autres pays africains figurent le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Kenya et l’Angola, ce dernier affichant une dette dépassant les trois milliards de dollars, le classant ainsi comme la deuxième nation africaine la plus endettée après l’Égypte.

L’Ukraine, seul pays européen présent dans ce classement, se positionne à la troisième place des pays les plus endettés envers le FMI, avec une dette dépassant les 8,4 milliards de dollars.

Insider Monkey attribue cette situation à la baisse de la croissance économique en Afrique, passant de 4,1 % en 2022 à 3,2 % l’année dernière, en raison de multiples chocs économiques, du conflit russo-ukrainien, de l’incertitude géopolitique au Moyen-Orient, ainsi que de l’instabilité et du resserrement de certaines politiques monétaires et financières dans certains pays.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page