Maison FamilleNewsslide

Approvisionnement satisfaisant sur les marchés pendant le Ramadan

La Commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle a tenu une réunion mercredi, affirmant que l’approvisionnement des marchés au cours des trois premières semaines du mois de Ramadan s’est déroulé dans de bonnes conditions.

Selon les données recueillies par les départements chargés du suivi quotidien des marchés, l’approvisionnement en divers produits de consommation, notamment ceux à forte demande pendant la période de fin de Ramadan et de préparation de l’Aïd Al-Fitr, a dépassé les besoins nationaux. La Direction de la Concurrence, des prix et de la compensation a précisé dans un communiqué que cette tendance positive était observée lors de la quatrième réunion de la Commission pendant ce mois sacré.

En ce qui concerne les produits agricoles, le stock de céréales et de blé couvre trois mois de consommation et est régulièrement reconstitué par les importations. De plus, la production nationale de légumes et de fruits est suffisante pour répondre à la demande pendant cette période.

Pour élargir l’offre de viande rouge sur le marché national, le processus d’importation de bovins et d’ovins se poursuit. Une opération de subvention de 500 dirhams par tête importée a été lancée pour accélérer les importations d’ovins en prévision de l’Aïd Al Adha, avec pour objectif d’approvisionner le marché national avec environ 300 000 têtes d’ovins.

En ce qui concerne les biens de consommation manufacturés, les marchés sont bien approvisionnés en produits de base tels que le sucre, les huiles de table, le thé et le beurre, avec des stocks couvrant deux à trois mois de consommation.

Le stock national de carburants varie entre 30 et 118 jours, selon le département de la transition énergétique.

Les rapports de la commission ont montré une baisse des prix dans plusieurs marchés cette semaine, notamment pour certains légumes comme les tomates et pour les fruits, avec une réduction de 2% à 7%. Les prix des viandes blanches ont également baissé de plus de 12%, et les prix des œufs ont enregistré une baisse de plus de 3%.

Les organes de contrôle des différents départements continueront à surveiller les marchés même après la fin du Ramadan pour assurer leur bon fonctionnement et lutter contre toute forme de fraude, de monopole et de spéculation préjudiciables aux consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page