HightechMode-BeautéNewsslide

Temu, le géant mondial chinois du e-commerce, débarque au Maroc

Avec son modèle de vente directe à partir des usines, Temu vise à connecter directement les consommateurs aux fabricants, suivant ainsi les pas d'Alibaba, en éliminant les intermédiaires et en proposant des prix compétitifs.

Le 2 avril dernier, Temu, le géant chinois du commerce en ligne, a discrètement posé ses valises sur le marché marocain. Appartenant au mastodonte chinois Pinduoduo (PDD), Temu s’engage sur le marché marocain sans fanfare, ni campagne publicitaire agressive, adoptant une approche plus subtile.

Avec son modèle de vente directe à partir des usines, Temu vise à connecter directement les consommateurs aux fabricants, suivant ainsi les pas d’Alibaba, en éliminant les intermédiaires et en proposant des prix compétitifs. Avec un catalogue diversifié comprenant une trentaine de catégories et une multitude de références, Temu mise sur la diversité de son offre pour se démarquer rapidement sur le marché marocain et attirer les clients en quête de bonnes affaires.

Cette initiative s’inscrit dans la stratégie d’expansion progressive de Temu en Afrique, un marché de 1,4 milliard de consommateurs, après son succès en Europe en 2023. Déjà implantée en Afrique du Sud et à l’Île Maurice, Temu vise à conquérir de nouveaux territoires en proposant des produits abordables et un accès facilité aux consommateurs.

Créé en 2015, Pinduoduo est leader de la vente en ligne en Chine, avec près de 850 millions d’utilisateurs mensuels. En 2022, le groupe a lancé Temu pour s’ouvrir au marché mondial, s’étendant désormais dans 60 pays à travers six continents. Avec des millions de visiteurs mensuels revendiqués en Europe et aux États-Unis, Temu suscite un intérêt croissant, bien que sa politique d’utilisation des données personnelles soit scrutée de près en Europe.

L’arrivée de Temu sur le marché marocain promet de bousculer le paysage du commerce en ligne, offrant aux consommateurs une alternative abordable et diversifiée, tout en mettant à l’épreuve les acteurs locaux déjà établis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page