Asphyxié par les charges, ONCF devra à nouveau s’endetter!

Rabii Lakhlii, DG ONCF

Si 2M a eu besoin de « juste » 200 millions de dirhams pour calmer ses douleurs de trésorerie, il en va autrement pour le géant aux pieds d’argile qu’est l’ONCF. On parle de 3 milliards de dirhams d’emprunt programmés pour « régler ses problèmes de trésorerie », rapporte L’Economiste citant le ministre des Finances Mohammed Boussaid (http://www.leconomiste.com/flash-infos/exclusif-l-oncf-va-emettre-un-gros-emprunt?utm_source=Base+active&utm_campaign=f753cf93d8-EMAIL_CAMPAIGN_2017_06_21&utm_medium=email&utm_term=0_cea1eb8aa6-f753cf93d8-34189491).

« L’enveloppe permettrait notamment de payer ses prestataires, dont beaucoup de PME, actuellement en danger », explique le quotidien casablancais.

Cet emprunt viendra s’ajouter à une liste non négligeable de dettes contractées par l’office publique ces dernières années dont certaines en devises.

Mais qui payera l’addition finale?!