Flexibilité du dirham : El Othmani révèle la bande de fluctuation

La bande de fluctuation du dirham est enfin connue. Elle a été révélée, probablement par inadvertance, par le chef du gouvernement lors d’une interview spéciale accordée aux principales chaînes publiques.

Ainsi, le dirhams, une fois le régime de change flexibilisé, devra fluctuer à l’intérieur d’une bande de 5 : c’est à dire entre -2,5% et +2,5. En deça ou au-delà, la Banque Centrale interviendra pour rétablir la parité soit en vendant ou en achetant des dirhams (en fonction de ses réserves de change).

Pour faire simple, si vous avez une épargne de 100.000 dirhams qui équivaut aujourd’hui 10.000 euros. Demain, elle pourra valoir 10.250 euros ou  9.750 euros. Plus la somme est grosse plus l’impact est important.

Mais quelle que soit votre épargne, l’impact sur le pouvoir d’achat est lui inévitable. Pays importateur net, le Maroc achète en effet à l’étranger l’essentiel de ce que le citoyen moyen consomme. Une dépréciation du dirham vaudra automatiquement une hausse du prix de 2,5% de la marchandise importée par le simple jeu de l’ajustement du change.

Avec la tension sociale que connaît le pays actuellement, un tel scénario serait pour le moins risqué.

Les autorités compétentes ont finalement bien vu en reportant l’entrée en application du nouveau système de change.

Commentaire Facebook