Change Flexible : Jouahri répond à JP Morgan

“Ce n’est pas la Parole Sainte”. C’est ainsi que répond Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al Maghrib, à la prévision de JP Morgan selon laquelle le dirham perdrait dans 12 mois jusqu’à 7% de sa valeur actuelle (voir notre article)!

Cette déclaration a été faite lors de la conférence de presse organisée conjointement par BAM et le ministère des Finances, le jeudi 18 janvier à Rabat.

Avec son sens de l’humour habituel, le Wali de BAM va profiter de l’occasion pour revenir sur la décision de libéralisation du change. “Ce n’est pas encore un flottement au sens strict du terme, c’est juste une fluctuation dans une bande un peu plus élargie que l’ancienne. Disons que si le flottement était un mariage, on en serait aujourd’hui à une étape qui n’est même pas celle des fiançailles”!

Et pour rassurer davantage, “il ne s’agit pas d’un mariage forcé”, allusion faite par Jouahri aux rumeurs voulant que la fléxibilisation du change a été prise sous la pression du FMI.

Commentaire Facebook