Bien-Etre SantéMaison FamilleNewsslide

Lait maternisé: Les producteurs accusés de publicité mensongère

Un rapport onusien vient de mettre à nu les stratégies de marketing immorales de l’industrie des aliments pour bébés. Le Maroc n’échappe pas au marketing offensif de cette machine. Les détails dans cette revue de presse tirée du quotidien Assabah.

Pour convaincre les femmes d’abandonner l’allaitement au sein et de recourir aux substituts du lait maternel, l’industrie des aliments pour bébés met en place «des stratégies de marketing immorales, trompeuses et manipulatrices». La fin justifie les moyens.

C’est du moins ce qu’explicite ouvertement un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), rapporte le quotidien Assabah dans son édition du week-end des 26 et 27 février. Et de préciser que les acteurs de l’industrie des préparations lactées, qui pèsent 55 milliards de dollars de ventes par an dans le monde, axent leurs campagnes publicitaires sur des messages trompeurs dans le but d’influer sur le choix des parents.

Même les agents de santé et les conseillers dans le circuit sont ciblés par cette manipulation afin d’«influencer les décisions des parents en matière d’alimentation du nourrisson».  D’ailleurs, le tiers des femmes touchées par l’enquête ont fait savoir qu’un agent dans le circuit de santé leur a conseillé d’utiliser tel ou tel produit bien déterminé.

Le rapport des instances onusiennes, poursuit le quotidien, a révélé que 51% des parents et des femmes enceintes interrogés dans le cadre de l’étude ont affirmé qu’ils étaient la cible des acteurs de l’industrie des aliments pour bébés par «des campagnes publicitaires qui enfreignent très souvent les normes internationales dans le domaine de l’alimentation des nourrissons».

En fait, semble-t-il, tous les moyens seraient bons pour maintenir et élargir les parts de marché au détriment de la santé des bébés. Et pourtant, dans tous les pays ayant participé à l’enquête réalisée par l’OMS et Unicef, les femmes ont déclaré qu’elles souhaitaient nourrir leur enfant exclusivement au sein.

Cette proportion va de 49% des femmes au Maroc à 98% au Bangladesh. Ce rapport, rendu public par les deux instances onusiennes, s’est appuyé sur des entretiens avec des parents, des femmes enceintes et des agents dans les circuits de santé dans huit pays, dont le Maroc.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page