Food-BoissonsNewsslide

Food et santé: les effets inattendus des fruits et légumes sur le microbiote intestinal

Le lien entre les végétaux que nous consommons et la santé de notre microbiote intestinal demeure un sujet d’étude fascinant. Des chercheurs ont récemment mis en lumière, pour la première fois, l’influence positive des fruits et légumes sur la diversité bactérienne de l’intestin, si celle-ci est faible. Ces végétaux renferment des bactéries capables de coloniser l’intestin humain et contribuer de façon bénéfique à la richesse du microbiote intestinal. Cette découverte est le fruit d’une méta-étude parue dans la revue Gut Microbes, révélant que la présence de gènes favorisant la production de vitamines et d’acides gras à chaîne courte dans les végétaux pourrait expliquer ce bienfait pour la diversité microbienne, laquelle joue un rôle crucial dans notre santé globale.

Pour mener cette étude, les chercheurs ont d’abord compilé des données sur le microbiome de 156 fruits et légumes. De plus, deux études portant sur environ 2 500 échantillons de selles provenant de bébés et d’adultes, couplées à des informations sur leur régime alimentaire, ont été analysées. Malgré cela, les bactéries issues des fruits et légumes demeurent peu présentes dans l’intestin humain, représentant approximativement 2,2 % de la diversité bactérienne totale. Les chercheurs ont souligné que l’âge de l’individu, la fréquence de consommation de légumes et la variété des végétaux consommés jouent un rôle déterminant pour favoriser une proportion plus élevée de ces bactéries.

De surcroît, les bonnes pratiques agricoles se révèlent cruciales pour maintenir une santé optimale. Les chercheurs ont souligné que tous les éléments impactant le microbiote naturel des fruits et légumes, incluant les pratiques agricoles, l’élevage et les traitements post-récolte, peuvent influencer directement ou indirectement la composition du microbiote intestinal.

Référence : Méta-étude publiée dans la revue Gut Microbes, reliant les fruits, légumes et le microbiote intestinal.

Source : Futura.science .com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page