NewsService publicslide

Résultats préoccupants des élèves Marocains de 15 ans au classement PISA 2022 en mathématiques, lecture et sciences

Le 5 décembre 2023, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a dévoilé les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l’année 2022, révélant une baisse inquiétante des performances des élèves marocains de 15 ans dans les domaines des mathématiques, de la lecture et des sciences. Cette étude triennale, interrompue pendant un an en raison de la pandémie de Covid-19, offre un aperçu crucial des compétences des élèves en résolution de problèmes complexes, pensée critique et communication efficace.

Les résultats montrent un déclin significatif par rapport à 2018, plaçant le Maroc au 71e rang sur 81 pays en mathématiques, au 79e rang en lecture et au 76e rang en sciences. Parmi les constats préoccupants, on observe une augmentation de cinq points de pourcentage des élèves obtenant des scores inférieurs au niveau de compétence de base en mathématiques, tandis que les performances en sciences et en lecture restent relativement stables. En comparaison internationale, les élèves marocains ont obtenu des résultats inférieurs à la moyenne de l’OCDE dans les trois domaines, avec une proportion plus faible atteignant les niveaux les plus élevés de compétence.

En mathématiques, seulement 18% des élèves ont atteint le niveau 2, bien en deçà de la moyenne de l’OCDE (69%). La majorité des élèves n’ont pas dépassé ce niveau, démontrant une compétence minimale pour interpréter des situations simples de manière mathématique. En comparaison, plusieurs pays asiatiques affichent des performances bien supérieures, avec plus de 85% des élèves atteignant ce niveau ou plus.

Dans les matières scientifiques, seuls 25% des élèves ont atteint le niveau 2, loin derrière la moyenne de l’OCDE (76%). Les performances au niveau 5 ou 6, où les élèves peuvent appliquer créativement leurs connaissances scientifiques, sont presque inexistantes au Maroc.

Les résultats en lecture sont également décevants, avec seulement 19% des élèves atteignant le niveau 2, comparé à la moyenne de l’OCDE de 74%. La compréhension approfondie des textes est rare, et presque aucun élève n’a atteint le niveau 5 ou plus, où la compréhension de textes longs et complexes est attendue.

L’indice PISA de statut économique, social et culturel révèle des disparités notables, montrant que les élèves favorisés surpassent significativement leurs pairs défavorisés en mathématiques. Cependant, l’écart socio-économique reste inférieur à la moyenne de l’OCDE. Malgré la stabilité de cet écart entre 2018 et 2022, environ 16% des élèves défavorisés ont réussi à obtenir des résultats exceptionnels en mathématiques.

Les filles surpassent les garçons en mathématiques et en lecture, bien que les écarts de performance ne soient pas significatifs. Les défis liés à l’enseignement des matières, tels que des environnements d’apprentissage peu propices et les perturbations causées par la Covid-19, sont identifiés comme des facteurs possibles contribuant à la baisse des résultats.

Malgré ces résultats préoccupants, l’analyse souligne la croissance de l’enseignement secondaire au Maroc, englobant des populations auparavant marginalisées. La hausse apparente des résultats en raison de l’intégration de plus d’élèves peut expliquer la diminution des performances globales. Cependant, des défis persistants, tels que des environnements d’apprentissage peu stimulants, l’usage fréquent d’appareils numériques en classe et les impacts de la Covid-19 sur l’enseignement à distance, nécessitent une attention immédiate pour améliorer la qualité de l’éducation au Maroc.

Source : Le360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page