Food-BoissonsNewsslide

Voici les marques de chocolat à éviter selon une étude

Que ce soit sous forme de calendriers de l’Avent, en papillotes ou en tablettes, pour une dégustation personnelle ou en cadeau, le chocolat demeure une vedette incontournable des célébrations de fin d’année. En décembre, les supermarchés regorgent de ces délices, certaines marques faisant même leur retour après une pause estivale. Cependant, parmi les nombreux fabricants de chocolats, certaines marques sont pointées du doigt et conseillées à éviter.

Sur les 82 marques de chocolat examinées, seules 17 ont reçu la recommandation de l’ONG britannique Ethical Consumer, les autres étant qualifiées de « médiocres » et, dans les pires cas, de « marques à éviter ». L’étude anglaise souligne que peu de marques leaders du marché se classent parmi les meilleures. Le groupe Ferrero obtient l’un des meilleurs classements, bien que dans la catégorie « médiocre ».

Les principaux concurrents tels que Nestlé, Mondelez et Mars, selon le rapport d’Ethical Consumer, devraient être évités. Bien que seules quelques marques reçoivent des critiques très négatives, la plupart des chocolats sont en réalité concernés. Par exemple, les produits Milka, Toblerone, Côte d’Or et Daim appartiennent à Mondelez, tandis que Nestlé possède des marques telles que Lanvin, Lion, Smarties, Kit Kat et Crunch, pour n’en nommer que quelques-unes.

Bien que les chocolats Kinder, stars incontestées de Noël, ne soient pas mentionnés dans le rapport, ils ne font pas partie des marques recommandées. Produits par le groupe Ferrero, ils sont qualifiés de « médiocres », tout comme le Nutella et les célèbres Ferrero Rocher.

L’ONG Ethical Consumer a basé ses évaluations non pas sur le goût ou les qualités nutritionnelles des chocolats, mais sur leur méthode de production. Les critères incluent l’utilisation d’huile de palme, l’impact de l’exploitation du cacao sur la déforestation et la production de plastique. Cependant, la rémunération et les conditions de travail des agriculteurs fournissant le cacao ont été les principaux facteurs pris en compte. Environ 60% de la production mondiale de cacao provient d’Afrique de l’Ouest, en particulier du Ghana et de la Côte d’Ivoire, où les enfants travaillent dans la moitié des cas, selon The Guardian. Selon l’ONG, les marques « à éviter » s’approvisionnent en cacao dans de telles exploitations, ce qui, selon elle, revient à soutenir ce type de production. Bien que les marques citées affirment avoir des politiques de durabilité, celles-ci ne couvrent souvent qu’une partie des fournisseurs de cacao de l’entreprise.

Il est donc recommandé de privilégier des marques éthiques telles que Tony’s Chocolonely, Divine et Chocolat Madagascar. En France, les chocolats plus éthiques des marques C’est qui le Patron ?, Alter Eco ou Artisan du Monde sont plus facilement accessibles dans les grandes surfaces. »

Source : Linternaute.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page