Auto-MotoNewsslide

Carburant: le Maroc élargie son éventail de fournisseurs au diesel russe

Le Maroc tire profit du diesel russe, une option plus abordable et plus écologique. Malgré l’embargo européen sur les produits pétroliers russes, le Maroc a intensifié ses importations de diesel en provenance de Russie en 2023. Selon les données du London Stock Exchange Group (LSEG) divulguées par Reuters, le Maroc s’est classé parmi les principaux acheteurs de ce carburant sur le continent africain.

En 2023, la Russie a augmenté ses exportations de diesel vers l’Afrique de plus de 300 %, passant de 2,4 millions de tonnes en 2022 à 10,2 millions de tonnes. Cette tendance devrait se poursuivre en 2024, avec déjà 0,8 million de tonnes exportées en janvier. Le diesel russe a séduit de nombreux pays, notamment la Turquie, qui en a acheté 13,5 millions de tonnes, et le Brésil, qui en a acquis 6,5 millions de tonnes.

Le diesel russe offre deux principaux avantages pour les pays africains : son coût et sa qualité. D’une part, il est moins onéreux que le Brent, le prix de référence international du pétrole, de 2,5 dollars en moyenne par baril, selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE). D’autre part, il est plus respectueux de l’environnement et mieux adapté aux capacités de raffinage locales car il contient moins de soufre que d’autres types de diesel.

La Russie a réussi à compenser la perte du marché européen, qui a décidé en février 2023 de boycotter ses produits pétroliers en raison du conflit avec l’Ukraine. La Russie a diversifié ses débouchés et a renforcé sa présence en Asie, qui est devenue sa première destination d’exportation avec une hausse de 56 % en 2023.

L’importation de diesel russe par le Maroc a suscité une controverse au sein de la classe politique au printemps 2023. Plusieurs groupes parlementaires ont demandé la mise en place d’une commission d’enquête pour éclaircir cette affaire. La société Afriquia SMDC, qui distribue du carburant au Maroc, a démenti sur les réseaux sociaux avoir vendu du diesel russe sur le marché national. Elle a affirmé qu’elle n’avait ni importé directement ni indirectement du diesel russe, mais qu’elle n’était pas non plus interdite de le faire.

Source: Le Maroc Diplomatique

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page