Food-BoissonsNewsslide

Aid Al Adha: autorisation d’importation anticipée des moutons

Il s'agit de pallier le risque d'une tension sur l'offre conséquemment à la situation de sécheresse

En prévision de l’Aïd Al Adha, le gouvernement a pris des mesures anticipées en autorisant l’importation des ovins dès la fin du ramadan. Cette décision, rapportée par Al Ahdath Al Maghribia, vise à assurer l’approvisionnement adéquat en ovins destinés au sacrifice lors de cette fête religieuse importante.

Les opérations d’importation débuteront immédiatement après la fin du ramadan, une fois que les importateurs auront obtenu toutes les autorisations nécessaires de l’Office interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONCIL). La région de Rabat-Salé-Kenitra a déjà soumis plus de la moitié des demandes d’importation, et le gouvernement a fixé à 300 000 le nombre total d’ovins à importer.

Pour faciliter ces importations, le gouvernement a mis en place un dispositif de subvention qui comprend une prime forfaitaire de 500 dirhams par tête d’ovin, ainsi qu’une exonération des droits d’importation. Cette mesure vise à protéger, restructurer et régénérer le cheptel national, tout en garantissant l’accessibilité des ovins pour la fête de l’Aïd Al Adha.

Les professionnels du secteur s’attendent à une hausse des prix par rapport à l’année précédente en raison de l’augmentation des prix sur les marchés internationaux. Pour assurer la santé publique, les ovins importés seront soumis à une quarantaine sanitaire avant d’être introduits sur le marché local. Un contrôle rigoureux de leur état de santé sera effectué par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) avant leur admission sur le territoire national.

Cette mesure vise à garantir que seuls des animaux sains et exempts de germes pathogènes seront disponibles sur le marché, assurant ainsi la santé et la sécurité des consommateurs lors de la fête de l’Aïd Al Adha.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page