Careem s’engage à atteindre 20 000 femmes capitaines à l’horizon 2020

Careem profite de la Journée internationale des femmes pour rendre hommage à ses capitaines femmes qui travaillent dur pour faciliter la vie de tous les utilisateurs de la plate-forme au Maroc.

  • Une commission dédiée se penchera sur les barrières qui rendent difficiles pour les femmes de devenir capitaines. Elle mettra en place des services spéciaux et des environnements de travail étudiés afin de lever les obstacles.
  • La campagne #Shedriveschange sera lancée aujourd’hui dans la région afin de promouvoir l’engagement de Careem à rendre sa plate-forme accessible aux femmes capitaines et aux hommes.
  • Careem a pour objectif de faire de la conduite de passagers une source de rentrées d’argent attrayantes pour les hommes et les femmes en remettant en question les stéréotypes de genre qui existent aujourd’hui dans le secteur.

 Careem, l’application de véhicules avec chauffeur leader dans la région, a annoncé aujourd’hui qu’elle prenait l’engagement de recruter davantage de femmes pour renforcer les rangs de ses capitaines (les capitaines chez Careem sont les conducteurs) sur sa plate-forme. Fondée en 2012 à Dubaï, Careem est aujourd’hui présente dans près de 100 villes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord avec près de 500 000 capitaines inscrits.

Careem possède aujourd’hui des capitaines femmes au Maroc, aux Émirats arabes unis, en Égypte, au Pakistan, en Jordanie, au Liban et en Palestine. Au Maroc, Careem soutient l’autonomisation des femmes et est convaincu de la nécessité d’accroître leur rôle économique au sein de la société. C’est pourquoi, l’entreprise profite de la Journée internationale des femmes pour rendre hommage à ses capitaines femmes qui travaillent dur pour faciliter la vie quotidienne de tous les utilisateurs de la plate-forme au Maroc, et aussi pour exprimer sa sincère gratitude et profonde reconnaissance envers ces femmes.

Cet engagement se traduit aussi dans les autres territoires où Careem est présent. Malgré ses normes sociales, qui veulent que le travail de conducteur soit un travail réservé aux hommes, le Pakistan est à la première position en nombre de femmes capitaines, ces dernières s’inscrivant même sur la plate-forme de Careem en tant que conductrices de motocycles et de rickshaws. À la suite de l’annonce historique de l’Arabie Saoudite, autorisant en septembre 2017 les femmes à conduire, Careem a vu rapidement plus de 2 000 conductrices rejoindre ses rangs à Riyad, Djeddah et Dammam. Après son centre de relation client entièrement opéré et destiné aux femmes à Djeddah, Careem ouvrira au cours de l’année en Arabie Saoudite un centre de formation dédié aux femmes et animé par des formatrices.

La commission des femmes capitaines établie par Careem travaille actuellement à améliorer l’expérience des conductrices dans tous ses marchés. Careem se prépare aussi à voir les femmes capitaines entamer leur expérience en Arabie Saoudite. La commission se penche notamment sur le quotidien des capitaines et sur des questions relatives à la sécurité de ces femmes et à l’impact social que représente leur activité. Compte tenu de l’instabilité que connaissent certains territoires de la région, des mesures de sûreté accrues seront mises en place afin d’assurer la sécurité des femmes capitaines.

Careem prévoit également de réfléchir aux besoins spécifiques des mères souhaitant s’inscrire sur sa plate-forme, et ce, en mettant en place des incitations et des environnements confortables et flexibles dans lesquels elles seront en mesure de travailler. L’entreprise reconnaît ainsi le rôle économique des femmes et souhaite les accompagner en vue de permettre leur croissance.

Commentant cette annonce, Mudassir Sheikha, P-DG et fondateur de Careem, a déclaré : « Nous avons concentré jusqu’à présent nos efforts sur l’attractivité de notre plate-forme auprès des capitaines hommes. Aujourd’hui, nous souhaitons que notre démarche s’oriente davantage vers les femmes dont le potentiel économique est majeur. Les femmes sont en effet le plus souvent les principaux soutiens de leurs familles et elles sont à la recherche de moyens alternatifs et flexibles pour obtenir des revenus réguliers. »

Historiquement, le secteur des véhicules avec chauffeurs a toujours été un secteur d’hommes. Mais aujourd’hui, Careem s’engage à tout mettre en œuvre, au travers des 13 pays qui composent son réseau, en vue d’écarter les obstacles qui contribuent à freiner la présence des femmes dans ce domaine d’activité. L’entreprise va à cet effet investir ses ressources pour définir ce qu’être une femme capitaine signifie et adaptera ses besoins en conséquence afin de faire de Careem une opportunité de revenu enrichissante pour les femmes.