La Fondation Tällberg organise un workshop international sur la migration à Tanger

À la recherche de leaders qui peuvent relever les défis du XXIe siècle

La Fondation Tällberg, fondée en 1981, a été créée pour comprendre et résorber les principales problématiques qui pèsent lourdement sur les sociétés d’aujourd’hui. S’accoudant sur une nouvelle manière d’interpréter et d’agir sur ces problématiques, la Fondation a convié 40 leaders et experts de par le monde afin de débattre et d’échanger autour du thème de la migration et les multiples défis qu’elle impose.

Cet évènement, tenu à Tanger du 10 au 12 mai 2018, fait suite aux efforts déployés par la Fondation Tällberg aux quatre coins du monde en vue d’identifier les leaders dont la nature du leadership répond le mieux aux défis du XXIe siècle. C’est la raison pour laquelle la Fondation a donné naissance au « Eliasson Global Leadership Prize », un prix annuel destiné aux leaders qui font preuve de courage, d’optimisme, de globalité dans l’application des solutions qu’ils proposent, et qui plongent leurs racines dans les valeurs universelles.

Ce prix, d’une valeur de 50 000 dollars, est destiné aux personnes ayant été désignées comme des leaders, porteurs de projets ou à l’origine d’initiatives à mêmes d’améliorer le quotidien des gens. Quiconque disposant d’un accès internet, où qu’il/elle soit dans le monde, peut nommer une personne qui répond à ces critères, et la présenter ainsi comme candidate potentielle à l’obtention dudit prix. Alan Stoga, Président de la Fondation Tällberg, explique que « durant ces dernières années, nous avons reçu toutes sortes de candidatures : des scientifiques, des éducateurs, des politiciens, des artistes et bien d’autres. Le leadership, tel que nous le définissons, ne reconnait aucune barrière. Notre souhait est de recevoir des nominations de ce type en provenance du Maroc et du reste des pays africains ».

Le processus de nomination est ouvert depuis le 1er mai, et se poursuivra jusqu’à fin juin. Les gagnants seront désignés par un jury international, et annoncés en novembre sur le site www.eliassongloballeadership.org.

Par ailleurs, le workshop organisé à Tanger est une étape importante du travail effectué par la Fondation. Les 40 leaders conviés traiteront des scénarios alternatifs ayant trait aux défis des mouvements migratoires mondiaux.

L’évènement connaîtra la participation de politiciens, diplomates, autorités religieuses et d’autres personnalités de premier plan, représentant plusieurs pays dont le Maroc, l’Égypte, le Ghana, le Kenya, l’Allemagne, le Royaume Uni, l’Espagne, la Suède et les États-Unis d’Amérique.

« Notre choix s’est porté sur le Maroc parce que ce pays joue un rôle de leader en Afrique et se positionne positivement sur le débat autour de la migration », déclare Stoga. Et d’ajouter : « Nous croyons fermement que le fait de réunir autour d’une même table des leaders venant d’horizons différents et justifiant d’une expérience indéniable, chacun dans son domaine de spécialisation, peut stimuler une réflexion nouvelle et aboutir à des
solutions viables au profit des millions de migrant en quête d’une vie meilleure ».

Commentaire Facebook