Finance Participative: le sondage choc de L’Economiste!

Les crédits participatifs n’ont visiblement pas la baraka des consommateurs marocains. D’après un sondage L’Economiste-Sunergia, ce sont plus de 42% qui pensent que les crédits participatifs ne sont pas licites. Ceux qui y croient représentent 20% d’un échantillon de 1.000 personnes sondées. Quant au 38% restant ils sont partagés entre le “je ne sais pas” et le “pas d’avis”.

Quelle explication à ce biais considérable entre la conformité réglementaire à la Chariâa attestée des banques participatives et la perception négative de leur clientèle potentielle?

L’Economiste met cela sur le compte du défaut de communication et de vulgarisation des mécanismes de fonctionnement.

En tout cas, l’avenir de cette finances, encore toute fragile, semble déjà bien compromis puisque c’est justement chez les plus jeunes où l’on y croit le moins. “Plus on est jeune moins on y croit”, affirme le journal.

En effet, la part du non est de 45% chez les 35-54 ans. Elle passe à 50% chez les 25-34 et à 52% chez 15-24!

Les riches, ceux à qui on prête en principe, n’y croient pas tant que cela non plus. La part du non s’élève chez la CSP A-B à 60%.

Et même chez la classe moyenne, traditionnellement conservatrice, électrice en masse du PJD, le non affiche un 44%.

En tout cas, ce sondage doit avoir l’effet d’une bombe auprès des concepteurs des produits participatifs.

Il coûtera toujours en effet moins cher de faire les paramétrages qui s’imposent au démarrage qu’après l’installation de l’écosystème.

Commentaire Facebook