Sodea-Sogeta: l’Etat veut céder ses terres aux exploitants!

C’est pour le moins un coup de tonner! L’Etat entend céder les terres, accordées au titre de la réforme agraire des années 70′, à des exploitants marocains, pour valorisation en contrepartie de loyers modérés! Pour gérer cette opération deux sociétés publiques sont créées: les fameuses Sodea (société de développement agricole) et Sogeta (Société de gestion des terres agricoles).

D’après le site medias24.com, le ministère de l’Agriculture a préparé, dans ce sens, un projet de loi dans l’objectif d' »abroger certaines dispositions du Dahir portant loi n°1-72-277 (relatif à la réforme agraire) ».

Ce dahir stipulait en effet que « les bénéficiaires des terres distribuées devenaient propriétaires, à condition de respecter certaines restrictions imposées par l’Etat par exemple en matière de vente ou de location, et également en matière de succession… En d’autres termes, ils ne sont pas propriétaires de plein droit.. », explique le site. En cas de succession, un seul héritier était éligible, il devait dans ce cas indemniser les autres héritiers, mais ne devait toutefois pas propriétaire de plein droit (les terres appartenant toujours à l’Etat, c’est à dire à l’ensemble des Marocains).

Avec la nouvelle loi, le tabou est levé: les exploitants pourront devenir proprio’ de plein de droit.

On parle d’un total de 150.000 ha et de 20.805 exploitants concernés, pour la plupart d’un certain calibre socio-professionnel.

Pour rappel, décidée en 1973 par le roi Hassan II, l’opération de réforme visait à la marocanisation des terres restées encore dans les mains des colons français. Elle portait sur un total de 303.000 hectares de terres agricoles des plus fertiles.