BIM/Assortiment local: le département El Alami lance une enquête

Nouvel épisode dans ce qu’on peut désormais appeler l’affaire BIM. Après que le ministre Moulay Hfid El Alamy ait rapporté qu’il avait, il y a 5 ans, exigé de BIM de consacrer au moins 50% de son assortiment aux produits marocains, le Turc est sorti sur Reuters pour affirmer qu’aujourd’hui cette part atteint les 85%.

Face à ce chiffre, le département ministériel a eu deux réactions: la première consiste à exprimer sa réjouissance de voir l’avertissement lancé il y a 5 ans produire ses effets.

La deuxième va davantage dans le sens du doute: « acheter au Maroc ne signifie pas forcément acheter du fabriqué au Maroc », fait remarquer un cadre du ministère de l’Industrie.

Le département de tutelle est, semble-t-il, décidé à aller jusqu’au bout de son doute en commanditant une enquête sur l’origine des produits vendus par BIM. C’est en tout cas ce que rapporte le site le360.ma.

De son côté, citant une source informée, le site médias24.com apporte un détail supplémentaire mais de taille: « le problème de fond n’est pas BIM, mais l’ALE »!