DossiersMaison FamilleMode-BeautéNewsslide

AZHANFEZ, un appel créatif à « La Modest Fashion »

Qui est Hassna CHAOUKI ?

Hassna CHAOUKI est une ressortissante marocaine, célibataire, née en France où elle y a vécu 38 ans. Avec son Bac + 5, employée dans une banque, Hassna gagnait confortablement sa vie et son ambition était de faire une belle carrière professionnelle dans le secteur bancaire. Travailleuse et sérieuse, elle était souvent complimentée par ses supérieurs qui appréciaient son professionnalisme et son dévouement. Ce train-train bien huilé a duré 9 ans, jusqu’au jour où, après un retour de la Mecque où elle a effectué une Omra, portée par sa foi, Hassna décide de porter le voile.

Dès lors, les choses commencèrent à se compliquer pour elle, et notamment sur son lieu de travail. Compliments et éloges, laissèrent vite place aux sobriquets et remarques désobligeantes, qui étaient devenus presque le lot quotidien de la part de son supérieur hiérarchique, et cela jusqu’au harcèlement. Malgré ses plaintes auprès de sa hiérarchie, rien n’y fait. À bout, de cette situation insupportable, Hassna prend la décision de quitter son emploi, non sans passer par la case de l’inspection du travail, où elle obtenu gain de cause, et de rentrer dans son pays d’origine, dans la ville de Fès, d’où elle est originaire.

 

Comment a-t-elle eu l’idée de lancer sa propre marque?

Hassna ne rentre pas au Maroc les mains vides, dans son sac, elle a un projet et se lance dans la création d’une marque. Inspirée par ses déboires sur son lieu de travail, Hassna créée une marque de vêtements destinée aux femmes musulmanes et autres, désireuses de s’habiller chic tout en restant pudique, c’est la « Modest Fashion » ou « Mode Pudique ». C’est une mode venue tout droit des États-Unis pour les femmes qui ne se reconnaissent pas dans la mode « sexy », désireuses de se retrouver et de s’habiller comme elles le souhaitent. Cette pudeur leur permet de se réapproprier leur corps et le vêtement dans un monde où la femme est sans cesse sexualisée et dénudée. Pour Hassna, cet état d’esprit a toute son importance, puisqu’il représente son combat pour la liberté vestimentaire, qui lui a valu la perte de son emploi.

Dès son arrivée au Maroc, Hassna travaille d’arrachepied sur son projet. Rien n’est facile, et encore moins dans un pays qu’elle ne connait pas encore très bien, mais elle se bat avec pugnacité, un des traits les plus distinctifs de son caractère. Hassna est consciente que l’on ne peut tout savoir faire, mais que l’essentiel est de savoir faire faire. Elle s’entoure, parmi ses connaissances, de spécialistes en la matière et se lance dans la création de son entreprise où le parcours du combattant, à côté, fait figure de promenade de santé.

Que signifie AZHANFEZ ?

Hassna nomme sa marque AZHANFEZ, qui est un mariage entre « adhan », l’appel à la prière et « Fès », le nom de sa ville, et créée enfin sa première collection qui rencontre un vif succès sur les réseaux sociaux, où son style est vite apprécié. Mais « adhan » signifie avant tout « appel » et c’est en quelque sorte un appel que Hassna lance, à toutes les femmes, pour se battre contre toutes les formes de discriminations qu’elles peuvent subir de par le monde. D’ailleurs, Hassna a pour vœux de créer des ateliers de coutures où elle y ferait travailler prioritairement des femmes isolées, élevant seules leurs enfants.

Comment se déroule la confection des articles ?

Il s’agit de créations 100% made in Morocco, car Hassna tient à ce que ses créations soient le fruit du savoir faire marocain. Elle souhaite aussi participer à faire rayonner l’artisanat marocain à travers le monde via l’exportation de sa marque.

En attendant de pouvoir créer son propre atelier à Fès, Hassna a voulu dès le départ intégrer les valeurs de sa marque dans la confection de sa première collection. C’est ainsi qu’elle a sélectionné un petit atelier dirigé par une femme qui élevait seule ses enfants et se battait pour faire vivre son projet entrepreneurial également.

AZHANFEZ porte des valeurs patriotiques marocaines, éthiques et sociales à la fois dans la confection de ses modèles.

Des pièces coup de coeur ?

Alors oui, Hassna vient d’inaugurer le lancement officiel de sa marque, par l’ouverture de sa boutique en ligne, le 14 juin dernier. Pour sa première collection, elle a choisi un ensemble abaya dédiée à la prière, avec sa signature personnelle « la Moroccan Touch ». Cette première collection porte symboliquement le nom de « Fès el Bali » qui est le nom de l’ancienne médina de Fès et chaque modèle porte le nom d’un lieu de cette cité millénaire. Les pièces coups de coeur sont évidemment celles ornées d’une finition avec sfifa comme celles que nous voyons sur les jellabas. La finition wax aussi est un coup de coeur pour la créatrice, car elle lui raconte un peu comment le Maroc est une des merveilleuses portes ouvertes sur l’Afrique.

Le mot de la fin ?

Hassna vous invite à venir découvrir le fruit de beaucoup de sacrifices, de 4 ans de travail acharné, de moments difficiles, de remises en question permanentes et comment une déception peut être un moteur formidable et se transformer en un véritable succès.

Hassna souhaite aussi transmettre son amour pour la mode pudique à travers sa marque à toutes les femmes, qu’elles soient voilées ou non. Elles sont les bienvenues chez AZHANFEZ.

Bouton retour en haut de la page