HightechNewsslide

Smartphone et tablette: un autre géant chinois arrive en Belgique

Quatre smartphones et deux tablettes sont les fers de lance de l’arrivée officielle de TCL Electronics en Belgique.

C’est une entrée discrète mais significative. Le constructeur chinois TCL Electronics distribue officiellement en Belgique quatre smartphones et deux tablettes. Dénominateur commun de ces six appareils Android, un prix inférieur à 300€. C’est une stratégie classique dans le secteur: se faire un nom dans l’entrée et le moyen de gamme avant de proposer, dans un second temps, des produits nettement plus coûteux.

Si les quatre téléphones de la famille TCL 20 sont arrivés discrètement chez nous fin mai 2021, essentiellement en ligne, les deux tablettes bénéficieront bientôt d’une distribution dans deux grandes chaînes de magasins. Dans un marché écrasé par l’iPad d’Apple, elles apporteront un surcroît de choix et de concurrence.

 

Smartphone et tablette: un autre géant chinois arrive en Belgique
Les deux tablettes Android de TCL apporteront un peu de diversité dans un secteur dominé par l’iPad d’Apple.TCL

Comme Huawei, Xiaomi et Oppo

Déjà indirectement présent chez nous via d’autres marques comme Alcatel, TCL Electronics suit en Belgique la voie tracée avec plus ou moins de succès par ses homologues chinois Huawei, Xiaomi et Oppo.

Le météore Huawei a connu une ascension fulgurante, stoppée nette en 2019 par la politique répressive de l’administration de Donald Trump. Le patron local de Huawei dément toutefois la lente disparition de ses smartphones en Belgique.

Si Xiaomi reste relativement discret depuis son arrivée en mars 2019, Oppo semble avoir les dents longues, très longues depuis mars 2020. Pour preuve, la marque s’est très bien implantée dans les offres conjointes des opérateurs, communique beaucoup, dégaine modèle sur modèle.

Un spécialiste des téléviseurs

TCL Electronics est une filiale du puissant groupe chinois TCL Technology. Ce spécialiste de l’électronique grand public inonde le marché mondial de téléviseurs, sous son nom ou pour le compte d’autres fabricants.

Soucieux de se forger une identité, la firme a misé jadis sur des rachats et des créations de coentreprises avec des noms et des marques en difficulté. Exemple: Alcatel, BlackBerry ou encore Palm, l’ancien spécialiste des agendas électroniques.

Source: L’avenir

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page