HightechNewsslide

Twitter décrypte les tendances de conversations en 2021

Ikrame El Bouayadi, la directrice marketing de Twitter France, revient sur l’étude #TwitterTrends pour parler des tendances de conversations actuelles sur Twitter.

Pour mieux comprendre quelles sont les différentes tendances de conversations en France et dans le monde sur Twitter, nous avons eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Ikrame El Bouayadi concernant l’étude #TwitterTrends.

Menée entre 2019 et 2021, cette étude a permis d’analyser plusieurs milliards de tweets autour de près de 300 000 sujets différents, et à travers 8 pays : France, États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Australie, Espagne, Brésil et Inde.

Une première en France

C’est la première fois qu’une telle étude est menée en France, et la deuxième fois dans le monde puisqu’une première vague d’analyses avait déjà été lancée au niveau mondial fin 2019. Elle est le fruit d’une approche méthodologique fine, effectuée par Black Swan Data, une entreprise de data science, qui a permis d’obtenir des résultats qui n’auraient pas pu être établis seulement via l’analyse humaine. Les retours sont positifs, et l’étude devrait être reconduite dans les années à venir, car suscite un réel intérêt pour l’écosystème de Twitter.

Parmi les principales informations à retenir de cette étude, 6 tendances communes ressortent dans les 8 pays analysés :

  • le bien être
  • la créativité
  • l’inspiration
  • la planète
  • la vie connectée
  • l’identité

Les tendances françaises sont-elles similaires à celles des autres pays ?

Étonnamment oui, puisque les 6 tendances majeures relevées sont communes à tous les marchés étudiés. Nous avons remarqué que certaines thématiques se retrouvent dans tous les marchés analysés :

  • les humeurs et les émotions : +88 % de conversations en plus sur ces sujets.
  • les activités : un impact important dans les conversations, souvent appuyé par des photos et des vidéos.
  • la technologie dans notre quotidien : +148 % de conversations en plus sur les 2 années, qui s’expliquent en partie par la pandémie, et la généralisation du télétravail.
  • la sensibilisation et l’interpellation : Twitter agit comme un porte voix pour sensibiliser, interroger ou interpeller des marques directement.

Les points communs que nous pouvons noter pour ces tendances communes à tous les pays se résument à savoir comment nous nous sentons, comment nos activités changent et comment vivons-nous par rapport à nos convictions.

Quelles sont les différences notables entre les pays ?

Même s’il existe beaucoup de similitudes dans les tendances entre les différents pays, nous avons remarqué que les sujets clés ou les interprétations ne sont pas toujours les mêmes, et varient selon le contexte culturel.

Le bien être et la santé

La notion de santé en France n’est pas abordée de la même manière qu’aux États-Unis ou qu’au Royaume-Uni sur Twitter. Dans les échanges que nous avons relevé, les internautes français ont plus tendance à parler de santé physique, là où les pays anglo-saxons parlent eux plus aisément de santé mentale (avec l’explosion du terme « mental health » notamment). Le côté culturel intervient également, puisque pour les États-Unis, beaucoup d’échanges sur ce thème tournent autour de l’accès et de la qualité du système de santé.

La technologie

L’arrivée de la technologie dans notre quotidien est l’une des tendances communes aux 8 marchés analysés. Bien que tous les internautes ne partagent pas le même avis, il existe néanmoins des sujets précis qui prédominent selon les pays.

En France, nous avons beaucoup parlé de technologie dans la santé (télémédecine) et dans l’éducation (comment réimaginer l’école à la maison avec les outils numériques), contrairement à d’autres pays. On peut prendre comme exemple le Brésil où les conversations visaient à savoir comment mettre la technologie au service de la ville pour créer des « smart city », ou encore l’Inde, qui s’interroge sur l’amélioration de la communication grâce à la technologie, ainsi que sur l’accès à la technologie en général dans le pays.

Peut-on s’attendre à ce que les tendances évoluent pour les années à venir ?

Twitter s’anime en temps réel, les gens postent tout en direct, et les sujets de conversation dépendent de l’actualité macro ou micro dans le monde. Nous sommes certains que de nouvelles tendances vont émerger dans les années à venir, mais il serait délicat pour moi de tenter de prédire lesquelles.

En revanche, il faut noter que ces tendances sont des révélatrices de changements profonds, et le fait qu’elles résonnent dans chacun des marchés montrent bien qu’il y a des choses qui vont continuer à s’accélérer pour les marques dans les années à venir.

Nous continuerons probablement d’analyser les tendances et de partager les résultats des études dans les années à venir, puisqu’elles représentent des données importantes en termes de décryptage pour les marques.

En quoi est-ce important pour les marques de bien comprendre les conversations qui animent Twitter ?

Je pense que c’est stratégique pour les marques de bien comprendre ces conversations, pour des raisons de communication mais également pour des raisons business. La pertinence culturelle est le 3ème critère d’achat, après le rapport qualité-prix et la réputation et avis sur une marque. Selon Kantar, il existe une forte corrélation rapprochant les conversations autour d’une marque et ses revenus (70%). En adaptant la manière dont on communique, c’est-à-dire en s’adressant aux bonnes personnes avec le bon format et en utilisant le bon ton, les marques pourront donner plus envie aux consommateurs de se rapprocher d’elles.

N’importe quelle marque qui s’interroge sur une problématique donnée, que ce soit un sujet niche ou un sujet majeur, peut utiliser Twitter pour connaître la position des gens via la recherche avancée. Ces données sont intéressantes pour les marketeurs, puisqu’elles leur permettent d’affiner la cible qu’ils souhaitent toucher. L’écoute ça ne coûte rien, et ça permet de récupérer des insights pour comprendre son marché.

Quels conseils donneriez-vous aux marques qui souhaitent améliorer leur pertinence culturelle ?

J’ai 3 conseils pour les marques qui souhaitent améliorer leur pertinence culturelle :

Être à l’écoute

Il est important pour les marques de savoir être à l’écoute des tendances, au travers d’études comme Twitter Trends, mais également de leur propre communauté, en utilisant la plateforme directement.

Des moyens simples pour sonder les utilisateurs de manière rapide existent, comme l’outil Twitter Polls (sondages) par exemple. À partir de sondages simples, les marques peuvent travailler la proximité avec leur audience, et parfois même imaginer des campagnes de communication. L’écoute ne doit pas être négligée, au contraire, il est important de l’intégrer dans sa communication, et parfois même dans son développement produit.

Identifier les sujets en affinité avec l’audience de la marque

Les marques utilisent Twitter pour lancer des nouveautés ou pour s’associer à l’actualité. C’est pour cette raison qu’il est important de comprendre les sujets en affinité avec son audience, et surtout de définir quel est le sujet clé, pour capitaliser sur les bons bassins d’audience. En s’associant à des contenus en lien avec l’intérêt des consommateurs, les marques peuvent atteindre des scores d’engagement inédits. Récemment la marque Louis Vuitton s’est associée au groupe de K-pop BTS pour promouvoir un défilé en ligne, et cette collaboration s’est soldée par une réussite puisque le tweet d’annonce totalise plus de 2 millions de likes et plus d’1 million de retweets.

En résumé, pour travailler sa pertinence culturelle, il peut être bénéfique de s’associer à des événements en lien avec les passions et les intérêts de ses clients.

Exploiter les possibilités de la plateforme en termes de solutions

L’objectif pour une marque est de réussir à cibler les gens passionnés par des sujets précis qui correspondent aux valeurs qu’elle souhaite véhiculer.

Twitter permet un ciblage précis, qui peut s’effectuer sur la localisation, la période, les mots clés…  Les marques peuvent décider d’être plus ou moins précises selon la campagne. Il faut être là où les usages existent : les vidéos de courte durée et les images font partie des contenus les plus consommés du moment, il peut donc être bénéfique de capitaliser sur ces formats là pour émerger dans la timeline des utilisateurs.

La plateforme propose également des outils dédiés aux marques comme le Trend Takeover, qui se situe dans l’onglet Explorer, et qui permet d’être placé au cœur des conversations pendant 24h, sur un jour précis et avec un emplacement premium dans les top tweets.

Source: BDM

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page