Culture au Maroc : « Tu ne liras point »!

1 dirham par an. Oui vous avez bien lu : un dirham par an. C’est ce que dépense le Marocain moyen dans l’achat des livres! C’est peut être pour faire gentil que le Centre des études sociales, économiques et managériales n’a pas voulu dire plutôt zéro dirham. Ce centre a en effet réalisé une étude sur le comportement d’achat de livres par les Marocains; une étude relayée par l’hebdomadaire la Vie Eco.

Mais, le marocain lit tout de même (2 minutes par an selon le HCP oO).

Qu’est ce qu’il lit, c’est quoi ses préférences?

Rachida Roky, présidente du Réseau de la Lecture, nous apprend dans une interview accordée au journal casablancais que les jeunes marocains « préfèrent, et c’est une tendance mondiale, les livres défendant diverses causes et les romans biographiques ». « Ainsi, à titre d’exemple, les livres des prisonniers politiques ont un grand succès tout comme les livres relatant des success stories ».

 

 

Mais elle admet que dans le pays on ne lit pas et on n’a pas été éduqué à la lecture. Et ce n’est pas les smartphones et autres tablettes qui viendront améliorer les choses!