Sociétés Publiques: la SMIT réprimandée par la Cour des Comptes

Imad Barrakad - DG SMIT

C’est pour le moins une sévère mise en garde pour la SMIT ce dernier rapport de la Cour des Comptes. (SMIT : Société Marocaine d’Ingénierie Touristique).

Les magistrats de la Cour ont visiblement passé au peigne fin sa façon de faire et la manière dont elle est gérée.

Il y a par moment de la prise de position “idéologique” de leur part surtout quand ils appellent la société à fonctionner selon les règles de la concurrence pure et parfaite, comme si elle était une entreprise privée. Or ce n’est justement pas le cas. Cela d’autant plus que par ailleurs la Cour appelle la SMIT à jouer pleinement son rôle d’outil au service de la politique touristique de l’Etat!

Mais, est davantage fondé ce volet relatif au contrôle fait par la société du respect des cahiers des charges de valorisation de terrains octroyés par l’Etat aux investisseurs privés. Ces cahiers de charges ne sont pas toujours respectés!

La politique de recrutement n’échappe pas au fouet de la Cour : le management de la SMIT est  également appelé à “assurer davantage de transparence dans la gestion des ressources humaines, notamment lors du recrutement, et d’éviter toute situation de cumul de rémunérations ou d’imprécision dans les tâches à accomplir par les experts contractuels”.

Commentaire Facebook