Location en noir : l’Intérieur fera le boulot du fisc?

Dans un communiqué généralisé sur les médias de la place, le ministère de l’Intérieur met en garde contre la location clandestine faite par des particuliers à d’autres particuliers. La raison est évidente : les réseaux terroristes peuvent en effet bénéficier d’une telle situation pour préparer en toute quiétude leurs attaques meurtrières. Ce type de location peut rendre complices les proprio. Ces derniers sont donc invités à informer les autorités de la transaction. Il faut dire que ce type de location a depuis toujours existé et profite à tous types de réseaux notamment ceux de la prostitution. Cela d’un côté.

D’un autre côté, la question se pose par rapport aux autorités qu’il faut informer: de qui parle-t-on? Des autorités fiscales et économiques à travers la matérialisation de la location par un contrat en bonne et due forme? Ou des autorités sécuritaires? Est-ce que celles doit se contenter d’être informées ou devra-t-elle jouer le rôle d’un contrôleur du fisc au premier plan?

Commentaire Facebook