Food-BoissonsNewsService publicslide

Journée internationale du consommateur: le Made in Morocco à l’honneur

La journée internationale du consommateur, célébrée le 15 mars de chaque année, constitue l’occasion de dresser le bilan des actions de protection du consommateur entreprises au Maroc afin de lutter contre toutes formes de pratiques commerciales déloyales, de fraudes, de fausses allégations commerciales ou encore d’offres trompeuses.

Avec comme thème “Le consommateur marocain au cœur de la stratégie du développement du produit local”, l’édition de cette année met à l’honneur “le Made in Morocco”. L’objectif étant de mettre en exergue l’importance du consommateur marocain en tant qu’acteur incontournable pour la promotion du produit local et son rôle dans le développement de l’économie nationale.

En effet, les entreprises nationales devraient garantir aux consommateurs marocains un produit local compétitif, répondant aux standards de qualité et de sécurité, capable de concurrencer les produits étrangers présents en force sur le marché national.

Pour ce faire, le Royaume a mené un long chemin en vue de protéger le consommateur marocain, par des actions portant essentiellement sur la mise en place et le renforcement du cadre juridique, le contrôle du respect de la loi n° 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur, l’appui au mouvement consumériste ainsi que la communication et la sensibilisation.

La loi 31-08 se fixe pour principal objectif le renforcement et la protection des droits des consommateurs, en leur garantissant une meilleure information, en les protégeant contre les clauses abusives et certaines pratiques commerciales, et en prévoyant des dispositions complémentaires relatives à la garantie conventionnelle, au service après vente et au surendettement.

Au regard du rôle important du mouvement consumériste dans l’information, la sensibilisation et la protection juridique des droits des consommateurs, cette loi accorde aux associations de consommateurs reconnues d’utilité publique le droit d’ester en justice en représentation des intérêts collectifs des consommateurs.

Approché par la MAP à cette occasion, le président de la Fédération nationale des associations du consommateur (FNAC), Ouadie Madih a indiqué que “le droit du consommateur au Maroc a franchi plusieurs étapes certes, sans pour autant aboutir à une situation satisfaisante pour le consommateur marocain”.

“Malheureusement, on a encore un long chemin à faire pour pouvoir arriver à une situation satisfaisante”, a-t-il relevé, soulignant le rôle du législateur, qui doit davantage renforcer les droits du consommateur, ainsi que celui de l’exécutif dans l’application du droit du consommateur et les lois de la consommation sur le terrain.

Il a également noté que le fournisseur doit aussi, de sa part, respecter le droit du consommateur, et considérer le consommateur comme acteur d’égal à égal, en mettant en place toutes les mesures nécessaires pour protéger le consommateur, en faveur d’un commerce transparent et équitable.

Le consommateur a aussi un rôle à jouer, a ajouté M. Madih, faisant état d’une contribution timide aux associations du consommateur. Il a, dans ce sens, appelé les consommateurs à contacter l’association avant l’acte d’achat, pour leur apporter soutien et conseil, puisque les associations du consommateur sont outillées pour pouvoir les informer, les orienter et les accompagner.

Évoquant le rôle du consommateur marocain dans la promotion du Made in Morocco, M. Madih a fait savoir que la consommation locale est primordiale, mettant en relief son rôle dans le développement économique et social.

“Dans le respect et le renforcement du droit du consommateur, on contribue à la promotion du produit local, notamment dans notre pays où la concurrence joue son rôle pour favoriser le meilleur produit au meilleur prix”, a-t-il dit.

Il a, en outre, affirmé que produire le produit marocain à des exigences respectées par toutes les parties permettra de garantir aux consommateurs un produit de qualité, ce qui les poussera à consommer davantage le Made in Morocco, au détriment des produits de concurrence étrangère.

En somme, la protection des droits des consommateurs devrait passer essentiellement par l’incarnation de la culture des droits du consommateur. La célébration de la journée internationale se veut une occasion de mettre en avant les avancées réalisées en la matière et le rôle de chaque acteur dans le respect et l’application de la réglementation en vigueur.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page