Food-BoissonsNewsslide

Congrès international des oasis et du palmier Dattier: plaidoyer pour une stratégie de mobilisation durable des ressources en eau

Les participants à la première édition du Congrès international des oasis et du palmier dattier ont exprimé mardi à Ouarzazate leur plaidoyer en faveur de l’élaboration d’une stratégie durable pour la mobilisation des ressources en eau, afin d’assurer la continuité et la durabilité des écosystèmes oasiens.

Après deux journées d’échanges et de débats scientifiques et techniques entre chercheurs, experts, professionnels et acteurs du secteur, les intervenants ont unanimement souligné la nécessité d’une gestion rationnelle et équitable des ressources en eau pour préserver les écosystèmes oasiens.

Lors de la cérémonie de clôture de ce congrès, qui bénéficiait du Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, les participants ont sensibilisé l’ensemble des acteurs impliqués dans cet écosystème à son importance et à ses contraintes, tout en proposant des solutions adaptées basées sur des résultats scientifiques et des histoires à succès.

Parmi les solutions proposées figurent la création d’un Centre d’excellence et d’un observatoire environnemental des écosystèmes oasiens pour le développement durable des oasis, ainsi que la promotion d’une gestion participative et ingénieuse de l’eau, qui représente un savoir-faire ancestral pour l’irrigation d’une agriculture vivrière et paysagère au niveau des oasis.

Les participants ont également insisté sur l’importance de renforcer la recherche et l’innovation dans ce secteur, notamment en ce qui concerne les techniques de production, de protection et les technologies de valorisation.

Ils ont souligné la nécessité de développer les fondements scientifiques pour l’élaboration d’une loi sur la protection des oasis, ainsi que des instruments juridiques de sauvegarde et de développement des oasis, tout en renforçant l’approvisionnement en eau par la construction de réservoirs de stockage, de dérivations, de systèmes de captage, de stockage et de transport de l’eau, ainsi que des systèmes de collecte des eaux pluviales et des eaux usées traitées et saumâtres.

Les intervenants ont mis l’accent sur l’importance d’améliorer l’efficacité hydrique au sein des exploitations agricoles et des réseaux d’irrigation, d’encourager les pratiques économes en eau dans les activités agricoles et la vie quotidienne de la population, d’impliquer les agriculteurs locaux dans les décisions relatives à la gestion participative de l’eau et de dresser une cartographie des savoir-faire et des ressources patrimoniales matérielles et immatérielles.

À la fin du congrès, les participants ont souligné l’importance de continuer à promouvoir la durabilité et la préservation des oasis et du palmier dattier, et ont appelé à une action collective pour préserver ces écosystèmes uniques et soutenir les communautés qui en dépendent.

Organisé par le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, cet événement a réuni 200 chercheurs et doctorants qui ont présenté près de 70 communications orales et 60 affiches, ainsi qu’une participation de 400 personnes.

Ce congrès international, qui a attiré des experts, des chercheurs et des professionnels du Maroc et d’ailleurs, a été une plateforme de partage des connaissances, d’échanges fructueux et de renforcement des initiatives visant à promouvoir la durabilité et le développement des oasis et du palmier dattier.

Pendant les deux jours du congrès, les participants ont eu l’occasion d’assister à des conférences riches et constructives, à des présentations de recherches novatrices et à des démonstrations pratiques.

avec MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page