NewsService publicslide

Le ministère de l’Intérieur rejette le plan d’aménagement de la nouvelle décharge de Médiouna à Casablanca

Le ministère de l’Intérieur rejette la proposition d’aménagement d’une nouvelle décharge publique à Majjatia, dans la province de Médiouna, près de Casablanca. Selon le quotidien Al Ahdath Al Maghribia du 1er juin,, une commission provinciale chargée d’évaluer le terrain a rédigé un rapport qui a conduit au refus d’installer la décharge sur des terres soulaliyates.

Le conseil de la ville de Casablanca a également rencontré des difficultés pour attribuer le marché de gestion de la nouvelle décharge de Médiouna, avec trois annulations successives. Un autre terrain de 11 hectares a été réservé pour les déchets domestiques, bien qu’il soit pollué et insuffisamment spacieux pour accueillir les tonnes d’ordures produites par la ville.

Cette situation nécessite la recherche d’un autre site, éloigné des zones résidentielles et des zones d’investissement. Le président du conseil de Majjatia Ouled Taleb a rejeté la proposition de la mairie de Casablanca en envoyant une lettre à toutes les autorités de la région, expliquant les raisons de son refus d’approuver l’exploitation de la nouvelle décharge. Dans sa lettre, le président souligne le non-respect des conditions requises, le manque de documents et de critères généralement jugés indispensables dans les cahiers des charges.

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia souligne également que la lettre du président de la commune de Majjatia met en évidence le non-respect des normes techniques, ainsi que des lacunes dans les volets de l’aménagement et de l’administration, conformément aux exigences du cahier des charges. De plus, il n’existe pas d’étude d’impact environnemental pour ce projet.

Suite à ce refus, les autorités de Casablanca ont décidé d’acquérir un terrain de 260 hectares appartenant aux terres soulaliyates pour y aménager une nouvelle décharge. Ce terrain se situe derrière l’ancienne décharge de Médiouna, dont le contrat de location arrivera à expiration dans trois ans.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page