Food-BoissonsNewsslide

Consommation: le grand Casablanca revendique le quart des dépenses des ménages

 

Selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP), trois régions marocaines – Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra et Fès-Meknès – ont dominé les dépenses de consommation des ménages en 2021, représentant 51,5% du total. En chiffres concrets, les dépenses nationales des ménages s’élevaient à 751,5 milliards de dirhams, dont 25,3% étaient attribués à Casablanca-Settat, 14,7% à Rabat-Salé-Kénitra, et 11,6% à Fès-Meknès.

De plus, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Marrakech-Safi ont totalisé 22,6% des dépenses, se divisant en 11,4% et 11,2% respectivement. Les sept autres régions ont contribué à hauteur de 25,8%, avec Dakhla-Oued-Ed-Dahab à l’extrémité inférieure (0,7%) et Souss-Massa à l’extrémité supérieure (7,2%).

L’analyse montre également que les inégalités en matière de dépenses ont augmenté en 2021. L’écart moyen entre les dépenses de consommation dans différentes régions a atteint 40,7 milliards de dirhams, contre 36,4 milliards l’année précédente.

En ce qui concerne les dépenses par habitant, six régions se sont démarquées, dépassant la moyenne nationale fixée à 20.694 dirhams en 2021. Dakhla-Oued-Ed-Dahab a pris la tête avec 29.554 dirhams, suivie de régions comme Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra. À l’inverse, les régions telles que Drâa-Tafilalet ont enregistré les dépenses les plus basses par habitant, avec 14.377 dirhams.

En résumé, la dispersion des dépenses par habitant a vu une augmentation entre 2020 et 2021, l’écart moyen passant de 2.885 dirhams à 3.155 dirhams.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page