Food-BoissonsNewsslide

Boissons sucrées et dépression : des résultats surprenants d’une étude coréenne

Les boissons sucrées, souvent associées à l’occidentalisation, peuvent-elles vraiment influencer notre santé mentale ? Une étude récente en Corée le suggère. Malgré une consommation relativement faible de ces boissons dans le pays, la recherche souligne un lien inattendu avec la dépression.

Selon une publication dans *Scientific Reports*, une étude menée sur 87 115 Coréens d’un âge moyen de 39,5 ans a révélé des résultats étonnants. Un tiers des participants ont admis consommer ces boissons plus d’une fois par semaine, allant jusqu’à plus de cinq boissons de 200 ml par semaine.

« Même en Corée, où la consommation est nettement plus faible qu’en Occident, l’impact des boissons gazeuses sur la santé mentale est palpable », a souligné Ju Young-Jung, co-auteur de l’étude. Il a également évoqué les dangers de l’adoption croissante de telles habitudes alimentaires dans les sociétés asiatiques.

L’étude a divisé les participants en groupes en fonction de leur consommation et a constaté un risque accru de symptômes dépressifs avec une consommation plus élevée. Ce qui est surprenant, c’est que même une consommation modeste, comme une boisson par semaine, peut augmenter le risque.

L’analyse montre également que ni le poids ni la glycémie ne sont des facteurs déterminants du risque de dépression, bien que ces deux éléments soient étroitement liés à la consommation de sodas et à la dépression d’autres manières.

L’étude postule plusieurs raisons possibles pour cette association, allant d’un microbiote intestinal perturbé à une inflammation chronique. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires, cette étude suggère fortement que même une consommation modérée de boissons sucrées peut avoir un impact notable sur la santé mentale.

Source: futura-sciences.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page