Bien-Etre SantéNewsslide

Au Maroc, forte consommation de médicaments antirhume malgré les avertissements en France.

Une nouvelle polémique à Casablanca concerne la gestion des autorisations d’exploitation des aires de stationnement, révélée par un document accablant rendu public, selon une revue de presse d’Assabah. Les médicaments contenant de la pseudoéphédrine, utilisés pour décongestionner le nez et récemment déconseillés en France en raison de risques cardiovasculaires, sont en forte demande dans les pharmacies marocaines pendant l’hiver.

Malgré les mises en garde, certains consommateurs optent pour des médicaments contenant du paracétamol et de la vitamine C pour éviter les risques potentiels. L’Agence nationale française du médicament et des produits de santé (ANSM) avait émis un avis le 22 octobre dernier, déconseillant la consommation orale des médicaments antirhume à base de pseudoéphédrine, alertant sur les risques d’accidents cardiaques et d’AVC. Près de deux mois après, la demande persiste au Maroc.

Une enquête menée par Le360 dans plusieurs pharmacies de Casablanca confirme la forte demande de ces médicaments, notamment en solution buvable. Certains produits, tels qu’Ephedryl, sont même en rupture de stock. Contrairement à l’ANSM française, le comité PRAC de l’Agence européenne des médicaments recommande aux patients à risque de ne pas utiliser ces médicaments pour minimiser les complications graves.

Au Maroc, le ministère de la Santé n’a émis aucune communication officielle sur le sujet. Les pharmaciens marocains, tout en observant une forte demande, montrent une certaine méfiance chez certains consommateurs. Certains professionnels de la santé recommandent l’utilisation prudente de ces médicaments, en interrogeant les patients sur d’éventuelles contre-indications. Malgré tout, la méfiance grandit, et certains pharmaciens vont jusqu’à retirer ces médicaments de leurs rayons par mesure de précaution, offrant des alternatives plus sûres pour traiter le rhume.

Source : Le360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page