Culture LoisirsNewsService publicslide

Grand stade de Casablanca: début de la régularisation foncière

Les autorités locales ont lancé une vaste opération de démolition de dizaines de baraques et de cabanes le long de la route reliant Mohammedia à Benslimane, particulièrement dans les zones environnantes du Grand stade de Casablanca. Ce compte rendu est basé sur un article d’Al Ahdath Al Maghribia. Les efforts des autorités visent à lutter contre les constructions anarchiques dans les environs du Grand stade, avec un accent particulier sur les communes de Benslimane, Mohammedia, Beni Yakhlef et Ain Tekki.

Selon Al Ahdath Al Maghribia du mardi 26 décembre, des dizaines de baraques et de cabanes ont été démolies tout au long de la route reliant Mohammedia à Benslimane, spécifiquement dans les zones adjacentes au Grand stade.

En parallèle, les autorités locales ont entrepris le recensement et l’enregistrement des habitants de plusieurs douars et bidonvilles de la région. Ces résidents seront informés ultérieurement de la nécessité de quitter la zone, étant donné que l’État s’engage à les aider en leur fournissant un logement dans des appartements ou en mettant à leur disposition des lots de terrain dans d’autres régions.

Pour soutenir ce projet, l’État a alloué une enveloppe de 5 milliards de dirhams et une superficie totale de 100 hectares dans la commune d’El Mansouria, située à 38 kilomètres de Casablanca et à 18 kilomètres de Mohammedia, à proximité de l’aéroport de Benslimane.

Ce chantier englobe la construction d’un grand stade de renommée mondiale prévu pour 2027, offrant une capacité d’accueil de 115 000 spectateurs, devenant ainsi le plus grand stade en Afrique et le deuxième plus grand au monde.

Le projet inclut également la création d’une ville sportive intégrée comprenant un terrain d’athlétisme pour 25 000 spectateurs, une salle omnisport, une salle de gymnastique, une piscine olympique, un centre de congrès et d’exposition, une cité sportive, un parc, un hôtel, ainsi que des espaces de divertissement.

Al Ahdath Al Maghribia souligne que le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a annoncé le début des travaux du Grand stade de Casablanca à la fin de 2023, prévoyant son opérationnalité dans les deux années suivantes. Le chef du gouvernement a présidé en octobre dernier la cérémonie de signature d’une convention de partenariat entre le gouvernement et la CDG pour financer le programme de réhabilitation de six stades, conformément aux directives royales. Ces stades comprennent ceux de Casablanca, Tanger, Marrakech, Fès, Rabat et Agadir, ainsi que la construction du nouveau stade à Benslimane.

Selon cette convention, le gouvernement mobilisera toutes les sources de financement pour la rénovation et la construction des stades qui accueilleront les matchs de la Coupe d’Afrique 2025 et de la Coupe du Monde 2030.

Un budget de 9,5 milliards de dirhams sera alloué à ces projets conformément aux normes de la CAF entre 2023 et 2025. Une deuxième phase de mise à niveau sera entreprise conformément aux normes de la Fédération internationale de football (FIFA) avec un budget compris entre 4,5 et 6 milliards de dirhams de 2025 à 2028.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page