Culture LoisirsNews

Exceptionnel show sonore et lyrique du génial Wax Tailor sur la place des Nations-Unies !

Les Casablancais réunis hier soir sur la place Nations-Unies ont vécu le temps d’un concert un voyage inédit dans le pur style Wax Tailor : un savant mélange de voix parlées et chantées, de sons électro et d’envolée lyriques qui a hypnotisé la foule !

Pour la seconde soirée de son programme gratuit sur la scène BMCI, Jazzablanca Festival a mis à l’honneur un artiste pas comme les autres : pluriel et indépendant, auteur de plus de 600 concerts dans près de 50 pays, chef de file de la scène trip-hop et hip-hop cinématique, Wax Tailor, alias Jean-Christophe Le Saoût, s’est imposé en six albums dont deux live comme une figure incontournable de la French touch dans le monde.

Puisant dans des patrimoines stylistiques variés, Wax Tailor ne cesse de se renouveler depuis les années 1990, multipliant les collaborations avec des artistes comme Sharon Jones, Ursula Rucker, Keziah Jones, Aloe Blacc, Charlie Winston, Archive ou encore General Elektriks.

Entouré des chanteurs Charlotte Savary et Raashan Ahmad, la performance de Wax Tailor a incontestablement été le grand temps fort de Jazzablanca Festival – acte 2 !

De la France au Maroc, il n’y a qu’un pas. Les festivaliers ont découvert en première partie de la soirée la formation Climax, un des six groupes lauréats de l’appel à candidature de Jazzablanca 2018.

Composée de cinq membres, la formation, créée en 2014 par Lyna Benzakour et Othmane Jmad, a proposé pendant plus d’une heure un répertoire aux influences riches : lorgnant tantôt du côté du long fleuve hip-hop, tantôt vers les affluents sonores ambient, soul et prog, tout en prenant des chemins de traverse longeant les rives des styles traditionnels et folkloriques. Guitare, batterie, oud, chant et machines : comme son nom l’indique, Climax a réalisé une performance où l’équilibre musical a été atteint par l’ensemble des instruments. Un show symbiotique et magistral qui a été longuement ovationné par les festivaliers !

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page