Voyages: paralysée par la grève, la RAM est à éviter

RAM2

Réputée pour avoir une ponctualité très discutable, la RAM devient aujourd’hui une compagnie à éviter. Pour cause, une grève des pilotes qui la paralyse, ou presque. Cette grève, qui dure depuis le lundi 18 juillet et ne semble pas se dénouer de sitôt, touche particulièrement les vols vedettes de la RAM en direction de France.

Pour aujourd’hui par exemple, les vols Casablanca-Paris sont tout bonnement annulés. Idem pour un vol Madrid. Pour Toulouse, Nantes, d’autres vols Paris, et quelques vols Afrique: le tableau de bord affiche “risque de perturbation”. (voir plus de détails).

Hier, les pilotes, représentés par l’AMPL, tenaient une conférence de presse pour donner leur version des faits (pour rappel, la direction générale de la RAM les accuse d’être trop gâtés avec des salaires dépassant 78 fois le SMIG au Maroc).

Leur cahier revendicatif se résume en 4 points:

-augmentation de salaires sur 5 ans: de 15.000 DH pour un commandant de bord et de 10.000 DH pour un copilote.

-repos mensuel de 4 jours continus

-mise en place d’un filet social pour les pilotes de RAM Express (dans la situation est jugée précaire)

-s’engager sur une paix salariale avec la RAM sur 7 ans tout en gardant le droit de mener des actions revendicatives s’il s’avère nécessaire.

A aujourd’hui, cette grève a coûté plus de 20 millions de dirhams à la compagnie aérienne.

Les consommateurs n’ont donc pas besoin d’en payer les frais à leur tour!

Commentaire Facebook