Pub’: La presse écrite boudée par les annonceurs en 2018

Une baisse vertigineuse des investissements publicitaires au Maroc à fin octobre 2018. En effet, d’après les chiffres du GAM (Groupement des Annonceurs du Maroc), cette baisse est de -9,5% sur un an, rapporte le journal la Vie Eco dans son dernier numéro. Il s’agit ainsi d’un investissement global de 4,7 milliards de dirhams. Par type de médias, c’est la presse écrite qui semble avoir été la première victime de ce dégraissage. Les achats pub’ adressés aux différents journaux de la place ont en effet baissé de 22,8%. Plus que le 1/5 du gâteau qui part ainsi en fumée sur un budget global déjà en soi petit comparé aux autres médias (478 millions de dirhams contre plus d’1 milliard pour la télé et autant sur l’affichage).

La télé a également vu ses revenus pub’ baisser de 13,5% et même l’affichage décroit de 16,4%!

Du côté des gagnants on retrouve la radio avec un chiffre d’affaires en croissance de 8% (888 millions de dirhams). Mais il y a surtout le digital dont les achats ont explosé de 17,3% à 525,3 millions de dirhams, au grand bonheur des GAFA.

A ce rythme c’est tout l’écosystème médias classiques, web local et agences achats d’espace qui risque d’être chamboulé. Il est en tout cas appelé à se réinventer au risque de disparaître.