Prix/Mai 2019: l’effet Ramadan est bien perceptible

prix hausse ipc hcp villes nord 26 juillet 2016 food boisson

Hausse de l’IPC (Indice des prix à la consommation) à fin mai. C’est en tout cas ce que précise un communiqué officiel du HCP.

Cette hausse de 0,7% par rapport au mois d’avril est le résultat de la hausse de 1,5% de l’indice des produits alimentaires et de 0,3% de l’indice des produits non alimentaires.

Dans le bloc alimentaire, les hausses concernent principalement les «légumes» avec 7,8%, les «poissons et fruits de mer » avec 7,4%, les «viandes» avec 0,9% et les «fruits» et le « lait, fromage et œufs » avec 0,2%.

Il faut dire que mai a coïncidé cette année avec le Ramadan ce qui explique largement la flambée des prix constatée sur les légumes, fruits et poissons.

En revanche, informe le HCP, les prix ont diminué de 0,3% pour les «huiles et graisses» et de 0,1% pour le «café, thé et cacao».

Quant au bloc non alimentaire, les carburants continuent sur leur hausse pour le troisième mois consécutif. Elle a été de 2,9% à fin mai, après +2,6 en avril et +5,2% en mars.

Comparé au même mois de l’année précédente, l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 0,3% au cours du mois de mai 2019 conséquence de la hausse de l’indice des produits non alimentaires de 0,9% et de la baisse de celui des produits alimentaires de 0,7%. Pour les produits non alimentaires, les variations vont d’une augmentation de 0,3% pour la «Communication» à 3,4% pour l’ «Enseignement».

Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de mai 2019 une hausse de 0,1% par rapport au mois d’avril 2019 et de 1,2% par rapport au mois de mai 2018.

Commentaire Facebook

Commentaires: 0

Votre Email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués par *