La menthe dans le viseur de l’ONSSA

L’ONSSA a interdit la commercialisation de la menthe qui n’a pas subi les analyses nécessaires prouvant sa conformité aux normes exigées et l’absence de produits chimiques non homologués. Les marchés de gros et les grandes surfaces sont tenus de respecter cette consigne et obliger les agriculteurs à présenter les résultats d’analyse de leurs menthes. Pour le moment, la mesure n’est appliquée qu’au niveau des marchés de gros de Casablanca et Tanger, en attendant la généralisation vers les autres points de vente. D’après l’un des grossistes cités par notre confrère Assabah, 60% du produit est commercialisé via les canaux informels, les marchés des gros n’en captent quant à eux, qu’une quantité limitée. Ceci dit, la source appelle à une campagne nationale dans différents marchés pour saisir les produits vendus à travers le réseau informel, qui ne répondent pas aux normes exigées et pourraient donc constituer un réel danger sur la santé des consommateurs. Selon les statistiques fournis, pour une superficie totale de 4.000 Ha, la production nationale atteint quelques 95.000 tonnes dont 6.000 est destinée vers l’export. Lors de ses opérations de contrôle, l’ONSSA a pu détruire presque 125.000 tonnes dans les six régions dont 100.000 concernant la région Casablanca-Settat qui est considérée comme le premier producteur de la menthe à l’échelle nationale.

Commentaire Facebook

Commentaires: 0

Votre Email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués par *