Culture MarquesMode-BeautéNewsslide

Cartier : la culture du design

Pour Cartier, tout commence par le dessin. Le trait est sans concession. La ligne est pure et précise.

Ce propos radical va faire la signature de Cartier, celle de l’un des seuls designers capables de concevoir des créations joaillières ou horlogères qui forment une collection singulière de designs cultes. Tank, Trinity, Juste un Clou, Santos de Cartier, Love, Panthère de Cartier ou Ballon Bleu de Cartier: reconnaissables entre tous, ces objets reposent sur quatre grands principes de création : la pureté de la ligne, la précision de la forme, la justesse des proportions, la préciosité des détails.

LA PURETÉ DE LA LIGNE

C’est la volonté pour Cartier de réduire l’objet à sa plus pure expression: la structure, celle dont la lecture est immédiate, compréhensible au premier regard. Obsessionnelle, la recherche de l’épure dicte le trait qui s’impose comme une évidence. Il suppose une véritable expertise.

LA PRÉCISION DE LA FORME

C’est d’abord son exploration.

Que faire d’un carré? d’un cercle? d’un ovale? d’un rectangle?

Cartier pense en designer, mesure les effets de symétrie, de parallélisme ou d’asymétrie que lui offer chaque forme.

Il invite la perspective, crée la profondeur, fait appel à la courbe pour leur apporter un mouvement et réinvente une forme neuve.

LA JUSTESSE DES PROPORTIONS

C’est l’équilibre entre la ligne et la forme, le volume et l’harmonie qui s’en dégage.

La justesse se mesure à l’échelle du porté comme à celle du corps. La proportion prend alors tout son sens, elle détermine l’élégance de l’objet qui s’inscrit naturellement dans son contexte.

C’est cette justesse originelle qui permet à Cartier de retravailler les proportions des objets, sans les dénaturer, au fil du temps et à l’aune de l’époque.

Par ailleurs, la forme se doit d’intégrer la notion de confort, d’anticiper le geste. Elle s’appuie sur l’innovation technique, la recherche d’ergonomie, la prise en compte de la fonction de l’objet.

LA PRÉCIOSITÉ DES DÉTAILS

C’est l’intuition stylistique d’un joaillier qui voit le beau où qu’il se trouve et ose montrer ce que d’autres

cachent. Les détails doivent avoir du sens et n’entrent pas dans le décor gratuitement, artificiellement.

Leur utilité existe, Cartier n’hésite pas à la revendiquer esthétiquement.

DES OBJETS D’ ÉMOTION

Cette intelligence du design permet aux objets de s’installer avec évidence dans leur temps aussi facilement qu’ils s’inscrivent dans l’avenir. Contemporains, bien que très anciens pour certains, ils traversent les époques, intemporels, impérissables, incontournables. Tous, ont la même capacité à se réinventer et n’ont jamais fini de dire ce qu’ils ont à dire: leur resort créatif est inépuisable et Cartier ose les faire évoluer avec leur temps. Patrimoine culturel, mais aussi affectif, ces objets sont porteurs de mémoire. Avec le temps, l’attachement qu’on leur porte ne cesse de grandir. Un sentiment puissant, directement lié à la notion de transmission et d’intemporalité qu’ils symbolisent.

Cette famille de montres et de bijoux, remarquable dans l’histoire de la joaillerie comme de l’horlogerie, confirme l’intention première de Cartier de créer des objets de design.

BALLON BLEU DE CARTIER

Ballon Bleu de Cartier est née en 2007 d’une nouvelle vision du rond qui consiste, pour les designers de Cartier, à donner un volume au cercle. Doublement convexe, sa forme réalise l’équilibre entre ligne et volume. Pour éviter toute rupture de lignes, la glace saphir bombée est parfaitement intégrée à la boîte comme le remontoir, avec sa bulle bleue et son protègecouronne intégré sous un arceau de métal à trois heures.

JUSTE UN CLOU

Avec Juste un Clou, Cartier sublime l’épure d’une forme ordinaire et fait d’un simple clou un bijou. Ligne pure, radicale et sans concession, la justesse des proportions du bracelet, imagine à New York dans les années 1970 par Aldo Cipullo, permet à l’ovale de s’adapter au plus près du poignet.

TANK

La pureté de la ligne, c’est la volonté de Louis Cartier de définir en 1917 la forme d’une montre nouvelle. Les deux brancards parallèles de la montre Tank sont sa signature. Inspirée du dessin d’un char militaire vu de haut, la montre est régie par ce principe graphique clair: les brancards pour les chenilles, le boîtier pour l’habitacle du véhicule. De ce rapprochement formel naît un principe nouveau et fondateur: le dessin des attaches du boîtier s’intègre désormais dans le prolongement du bracelet sans aucune rupture de rythme.

TRINITY

La bague Trinity – ou comment d’un simple anneau, le joaillier révèle la beauté d’une forme. Lignes pures, justesse des proportions, elle se compose de trois anneaux entrelacés et mobiles, en trois couleurs d’or. Un design imaginé par Louis Cartier en 1924.

PANTHÈRE DE CARTIER

Née en 1983, la montre Panthère de Cartier, c’est d’abord un dessin: un carré aux angles arrondis, des attaches au galbe harmonieux, des rivets apparents. Avec la montre Panthère de Cartier, Cartier vise l’épure du trait, sans perdre de vue la douceur des lignes qui font de cette montre la montre bijou par excellence. La montre tient son nom du bracelet. Extra-souple, il suggère la manière dont l’animal emblématique de la Maison se déplace. Rééditée en 2017, la montre Panthère de Cartier est à l’image d’une féminité libre, joyeuse et triomphante.

LOVE

Love est l’expression de la vision du design de Cartier. Lignes pures jusqu’à la perfection : un bracelet ovale imaginé en 1969 à New York par Aldo Cipullo qui se compose de deux arcs de cercle rigides et plats que l’on doit visser pour les assembler à l’aide d’un tournevis adapté.

SANTOS DE CARTIER

Créé en 1904, le design de la montre Santos de Cartier s’appuie sur la notion de forme, le goût de l’épure, la justesse des proportions et enfin, le sens des détails. Pour la première fois, Cartier crée une montre carrée pour le poignet à une époque où la montre de poche est ronde. Les vis -traditionnellement cachées en horlogeriesont laissées apparentes et deviennent un code esthétique de la collection.

Bouton retour en haut de la page