Finances-CréditNewsslide

Le trading en ligne, une pratique accessible à tous

Avec l’incertitude financière qui plane ces derniers temps, le digital continue de monter en flèche et de s’insinuer toujours davantage dans le quotidien de tout un chacun accélérant de nombreuses activités à l’instar du trading. Le lancement de particuliers sur les plateformes digitales de cette pratique pour générer des revenus en est un exemple notable.

Ainsi, plusieurs personnes se sont mises au trading, un métier qui s’est démocratisé grâce au trading en ligne, et est devenu très accessible à tout public, à même de générer des revenus immédiatement. Quiconque peut s’inscrire aujourd’hui sur les plateformes digitales de trading et a l’avantage de se positionner sur les salles de marché, tout en apprenant gratuitement et en toute sécurité.

« Les réseaux sociaux ont démocratisé l’accès à l’information économique et financière et contribuent à diffuser une plus grande culture d’investissement notamment chez les jeunes », a indiqué dans une déclaration à la MAP, Omar Abouhafs, trader international basé à Paris, relevant que le trading en ligne s’est développé de manière accélérée auprès d’un public de particuliers.

Plusieurs traders débutants entrent sur le marché financier dans l’espoir de devenir en quelques jours des traders professionnels en vue « d’accumuler des richesses rapidement », a fait observer M. Abouhafs, soulignant que cet objectif “plutôt irréaliste” les obligent à prendre d’énormes risques sur le marché boursier et subissent souvent d’énormes pertes.

Savoir comment opérer sur le marché sans affecter le capital investi doit être considéré comme une base fondamentale, a relevé l’expert, mettant en avant l’importance de la compréhension, de la responsabilité et surtout de l’engagement à même de mieux cerner le marché.

Le trader international a, à cet effet, mis en avant la nécessité de se familiariser avec la plateforme du trading pour mieux la cerner et ainsi l’exploiter au mieux, insistant sur la formation technique qui permet une bonne lecture et analyse des graphiques.

La rigueur constitue une clé du succès d’un trader, par conséquent, il est important d’élaborer un plan de trading, a fait observer M. Abouhafs. « Ce plan repose sur plusieurs règles à suivre et à respecter avant même de se positionner sur les marchés financiers”, a noté le trader, relevant que celui-ci doit contenir des règles de gestion du risque quantifiable (ne pas perdre plus de 10% du capital sur un seul trade à titre d’exemple).

Il a, à cet égard, recommandé de créer un compte de trading de démonstration (démo) permettant d’apprendre à devenir trader avec une plateforme complète et de l’argent virtuel mais surtout dans des conditions de marché réelles.

“Le démo permettra au trader débutant de mettre en pratique et en application les formations reçues, tester les différentes stratégies de trading, évaluer ses aptitudes à gagner de l’argent en bourse et les améliorer pour apprendre graduellement à devenir un trader indépendant gagnant dans un environnement réaliste à risque minime”, a-t-il expliqué.

Trading démo ou réel: on garde la même psychologie!

Le trading en mode démo permet de parfaire “les skills” de l’investisseur débutant acquis en formation, de développer un plan de trading, de gérer le risque de manière efficace et surtout de mieux cerner la psychologie du trading sans risquer l’argent difficilement gagné.

Après avoir renforcé la confiance sur un compte démo, le trader débutant décide d’ouvrir un compte réel pour mettre en pratique ses potentialités développées en s’entraînant sur le démo. “Le trader doit conserver le même état d’esprit sur les comptes démo et réel,” a souligné M. Abouhafs, mettre l’accent sur l’importance du processus de trading appris et non sur les gains générés.

Il a, dans ce sens, noté que l’investisseur qui place de l’argent « qu’il peut perdre » élimine la pression psychologique relative aux conséquences des résultats. « Le trading implique l’acceptation de pertes », a-t-il souligné, précisant que les pertes doivent être considérées comme des coûts liés à l’investissement.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page