Food-BoissonsNewsslide

Après 10 ans de recul, la consommation de lait repart à la hausse en France

Si la filière se félicite de cet engouement observé l'an passé, elle s'inquiète de la loi anti-gaspillage qui vise à interdire le plastique à usage unique d'ici 2040.

Les Français ont retrouvé le goût du lait. En 2020, sa consommation a progressé de 4,9% en volume à trois milliards de litres. C’est « une année historique », se félicite le secteur qui rappelle que cette consommation était en baisse chronique depuis 10 ans.

En grande distribution, les achats ont notamment progressé de 4,9% en volume par rapport à 2019 (2,4 milliards de litres), avec une pointe à +35,4% en avril 2020 par rapport à avril 2019, au cœur du premier confinement.

Le lait vitaminé et bio à la côte

L’enthousiasme des Français s’est en particulier porté sur le lait UHT, qui représente aujourd’hui 97% du marché en France, et qui a vu ses ventes progresser de 5,3% en volume sur l’année.

Face à la fermeture des restaurants pendant les confinements, qui a provoqué une chute de 13% des ventes dans le marché Hors Domicile, le secteur a donc su s’adapter.

Dans le détail, le lait entier (5% du marché), adapté au fait-maison qui s’est développé avec le retour des Français en cuisine, a enregistré une progression record de 10,2%. Le lait standard demi-écrémé, le plus représenté dans les foyers (62% du marché), a quant à lui progressé de 4,8% en volume en un an. De leur côté, parmi les laits « spécifiques », les laits vitaminés (5,6% du marché), ont également bondi de 10,9% en volume et les laits bio (12,4% du marché) de 8,5% en un an.

Autre sujet de satisfaction, 97% du lait consommé est produit en France. La médiatisation des difficultés de la filière laitière française, le succès d’initiatives comme C’est qui le Patron? ou encore la présence du logo « Lait collecté et conditionné en France » ont incité les Français à consommer local. Ainsi, les importations de lait conditionné ont chuté de 70% en 5 ans, selon Syndilait, l’organisation professionnelle regroupant en France la majorité des fabricants de laits. En 2020, seulement 62 millions de litres ont ainsi été importés.

Quant aux exportations, elles ont résisté malgré le contexte avec 269 millions de litres exportés essentiellement vers l’Italie (53%), l’Espagne (17%) et la Chine (5%).

Succès conjoncturel?

La filière espère que ce regain d’intérêt pour le lait ne sera pas que conjoncturel. En effet, la crise et les confinements successifs ont amené les Français a davantage stocker de lait chez eux. Par ailleurs, de nombreux sujets d’inquiétudes demeurent. Notamment la question du plastique.

Ainsi, la plupart du lait UHT est vendu en bouteille plastique (dans le passé, c’était des briques en carton). Or, la loi AGEC (Anti-Gaspillage et Économie Circulaire) fixe une trajectoire d’interdiction du plastique à usage unique d’ici 2040.

« À la tête d’une matière vivante et fragile, les professionnels du lait conditionné ont besoin de temps et de moyens pour s’adapter. Même s’ils reconnaissent l’intérêt du décret « 3R » (Réduire, Réemployer, Recycler) publié le 30 avril qui vise à supprimer les plastiques inutiles, ils doivent réduire de 20% le plastique à usage unique dès 2025 avec, en particulier, l’impossibilité de proposer 10% de leurs emballages en réemploi », souligne l’organisation.

Difficile de se passer du plastique

« Le lait UHT nécessite des emballages haute-technologie pour préserver ses qualités sanitaires, nutritionnelles et organoleptiques dans la durée. Aujourd’hui, seul le plastique possède les propriétés barrières nécessaires à sa protection, qu’il soit en fine couche dans les briques ou en matériau unique dans les bouteilles PET opaque et PEHD. À l’heure actuelle, aucune solution de remplacement viable n’existe sur le marché », s’inquiète-t-elle.

Une des pistes serait de renforcer le recyclage des contenants. Actuellement, seulemnt 57% des briques et 61 % des bouteilles sont recyclés. Les professionnels travaillent également au déploiement du plastique végétal dans les briques, à l’allègement des bouteilles, à la mise en place de bouchons solidaires…

Source: bfmtv

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page