Finances-CréditNewsslide

Inflation: augmentation des prix de 4,6% dans la zone OCDE

L’inflation dans la zone OCDE a encore augmenté pour atteindre 4,6% en glissement annuel en septembre 2021,
après 4,3% en août 2021 et seulement 1,3% en septembre 2020. Dans la zone euro, l’inflation annuelle a nettement accéléré pour atteindre 3,4% en septembre, contre 3,0% en août et moins 0,3% un an plus tôt. Elle est toutefois restée inférieure à celle de la zone OCDE dans son ensemble, et notamment à celle des États-Unis où le taux d’inflation annuel a légèrement augmenté passant de 5,3% en août à 5,4% en septembre.

Sur un an, les prix de l’énergie ont augmenté de 18,9% dans la zone OCDE. Il s’agit du taux d’inflation le plus
élevé depuis septembre 2008, supérieur d’un point de pourcentage à celui enregistré en août 2021. L’inflation des prix de l’alimentation dans la zone OCDE a également augmenté pour atteindre 4,5%, après 3,5% en août. Hors alimentation et énergie, l’inflation annuelle de la zone OCDE a légèrement augmenté pour atteindre 3,2% – le taux le plus élevé depuis avril 2002 – après trois mois de stabilité à 3,1%.

En septembre, l’inflation annuelle a augmenté dans tous les pays du G7 à l’exception du Royaume-Uni où elle a
légèrement baissé pour atteindre 2,9%, après 3,0% en août. Dans ce pays, la baisse de l’inflation hors alimentation et énergie (2,7% après 2,9%) a contrebalancé les hausses de l’inflation pour l’alimentation (0,8% après 0,3%) et l’énergie (9,7% après 9,5%).
L’inflation annuelle a fortement augmenté en Italie (2,5% après 2,0%) reflétant des hausses de l’ensemble des
composantes de l’inflation (1,1% après 0,8% pour l’alimentation, 20,3% après 19,8% pour l’énergie et 0,9% après 0,4% pour l’ensemble des composantes hors alimentation et énergie). Elle a également augmenté de manière significative au Canada (4,4% après 4,1%) principalement à cause de la hausse des prix de l’alimentation (4,5% après 2,6%).
L’inflation annuelle a également augmenté en France (2,2% après 1,9%), en Allemagne (4,1% après 3,9%) et aux
États-Unis (5,4% après 5,3%). Il existe toutefois des différences d’évolution des prix de l’alimentation et de l’énergie entre ces trois pays. L’inflation annuelle des prix de l’énergie a fortement augmenté en France (15,2% après 12,9%) et a contribué à hauteur de 1,2 points de pourcentage (p.p.) au taux d’inflation annuel. De même en Allemagne, l’inflation annuelle des prix de l’énergie a fortement augmenté (14,2% après 12,6%) tandis qu’elle a légèrement ralenti, bien que partant d’un niveau plus élevé, aux États-Unis (24,8% après 25,0%). L’énergie a contribué à l’inflation annuelle en Allemagne et aux États-Unis à hauteur de 1,3 p.p. et 1,5 p.p. respectivement. L’inflation des prix de l’alimentation a fortement augmenté aux États-Unis (4,5% après 3,0%) et plus modérément en Allemagne (4,8% après 4,5%), mais a diminué en France (1,1% après 1,4%). La contribution de l’alimentation à l’inflation annuelle a été modérée dans ces trois pays (0,2 p.p. en France, 0,3 p.p. aux États-Unis et 0,5 p.p. en Allemagne).

Le nouvel indice des prix à la consommation (IPC) japonais en base 2020 a montré que l’inflation globale a
atteint 0,2% en septembre, après moins 0,4% en août et onze mois de déflation ininterrompue. Cette hausse s’explique en grande partie par des augmentations significatives des taux d’inflation de l’alimentation et de l’énergie qui ont atteint respectivement 1,0 % (après moins 1,6 %) et 7,5 % (contre 5,5 %).

Dans la zone euro, l’inflation annuelle (mesurée par l’IPCH1) a atteint 3,4% en septembre 2021, après 3,0% en
août, sous l’effet de l’augmentation des prix en France, en Allemagne et en Italie. Hors alimentation et énergie,
l’inflation annuelle dans la zone euro a augmenté significativement pour atteindre 1,9% après 1,6% en août. L’estimation rapide d’Eurostat pour octobre 2021 indique une nouvelle hausse de l’inflation annuelle à 4.1% et de l’inflation hors alimentation et énergie à 2,1%.

L’inflation annuelle dans l’ensemble de la zone du G202 a légèrement augmenté pour atteindre 4,6% en
septembre 2021, après 4,5% en août. Parmi les économies du G20 non membres de l’OCDE, l’inflation annuelle a
augmenté en Argentine (52,5% après 51,4%), en Russie (7,4% après 6,7%), au Brésil (10,2% après 9,7%) et en
Arabie Saoudite (0,6% après 0,3%). En revanche, elle a été stable en Afrique du Sud (à 5,1%) et en Indonésie (à
1,6%) tandis qu’elle a légèrement diminué en Inde (à 4,4% après 4,8%) et en Chine (0,7% après 0,8%).

Source: Communiqué officiel

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page