NewsService publicslide

Deniers publics: ce que coûte au contribuable le parc auto de l’administration

On dénombre pas moins de 110.000 engins répartis entre administration centrale et collectivités territoriales

Cherté du carburant, pollution, amenuisement des ressources avec les crises répétitives… toutes les données du contexte devraient inciter l’administration marocaine à rationnaliser ses dépenses en général, et en matière de parc automobile en particulier (juste rationnaliser, car on voit mal un ministre délaisser sa Mercedes 20 étoiles pour un vélo (à la scandinave)… faut pas rêver!).

En attendant que la prise de conscience s’installe et qu’elle soit suivi de gestes de concret, le parc automobile public continue de coûter cher aux caisses de l’Etat, et, par ricochet, au contribuable lambda.

Pour exemple, selon Assabah du jour, les collectivités territoriales ont dépensé, pendant une période de six mois, pas moins d’un milliard et 547 millions de dirhams pour l’acquisition des véhicules et des deux-roues. Ces dépenses arrivent en deuxième position dans la rubrique des investissements avec 29.2%.

Aussi, rien qu’en frais d’assurance, l’enveloppe totale allouée cette année dépasse les 127 millions de dirhams pour un parc total de 110.000 véhicules (90.000 véhicules du parc-automobile des différentes administrations de l’Etat et environ 20.000 engins aux services des institutions publiques et des collectivités territoriales).

A signaler que durant les deux derniers mandats gouvernementaux, le nombre de véhicules du parc-automobile de l’Etat a augmenté  de 24.000 véhicules.

No comment!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page