Auto-MotoNewsslide

Carburants: légère baisse des prix

Les distributeurs de carburants annoncent une nouvelle petite baisse des prix du gasoil et de l’essence. Les nouveaux tarifs entrent en vigueur ce jeudi. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Les Inspirations Eco.

C’est le quotidien Les Inspirations Eco du 2 mars qui rapporte l’information. Une nouvelle baisse des prix des carburants à la pompe est prévue ce jeudi. Le quotidien précise que cette révision à la baisse sera de l’ordre de 30 centimes pour le gasoil et de 20 centimes pour l’essence.

Le prix des carburants à la pompe a repris un trend baissier mercredi 15 février 2023. Le prix du litre de diesel a ainsi diminué de 1 dirham pour se situer aux alentours de 12,80 dirhams chez plusieurs distributeurs. Quant au litre d’essence, il est resté quasi inchangé aux alentours de 14,30 dirhams. Avec les nouveaux tarifs, le prix moyen sera ainsi de 12,50 dirhams pour le litre de gasoil et de 14,10 dirhams pour l’essence.

Expert et consultant dans le secteur pétrolier, Mostafa Labrak indique que la raison principale qui explique cette baisse «importante» du prix du diesel par rapport au début de l’année est le recul de la demande européenne cet hiver, demande qui s’est située à un niveau inférieur aux prévisions préétablies. La baisse des prix à la pompe est donc mécanique et fait suite au recul marqué des prix du pétrole.

«Suite à un hiver plutôt doux en Europe, la demande pour le diesel a été inférieure aux prévisions, ce qui a conduit à une baisse des cours du pétrole sur le marché international ces derniers temps et s’est répercuté automatiquement sur les prix à la pompe», explique-t-il. Et d’ajouter: «L’approche de l’hiver marque toujours une période de forte demande pour le diesel qui sert à générer de l’électricité et à se chauffer dans les pays européens non producteurs de pétrole. Le marché s’attendait, cette année aussi, à une très forte demande, mais l’hiver a été moins froid que d’habitude, raison pour laquelle les cours ont reculé».

D’autres raisons expliqueraient la baisse du prix du diesel cette semaine, notamment le recul de l’activité touristique aux Etats-Unis et dans les pays du Golfe, grands consommateurs de ce carburant, ainsi que la hausse des importations de pétrole à partir de la Russie.

«La décision de l’Union européenne d’imposer un embargo pétrolier sur la Russie a fait baisser sensiblement les prix sur ce marché. Depuis un certain temps, le Maroc, qui ne comptait pas la Russie parmi ses fournisseurs traditionnels, s’est tourné vers ce pays pour bénéficier de rabais intéressants», précise Mostafa Labrak.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page