Formation-CarrièreNewsService publicslide

La CDT met en avant la nécessité d’augmenter les salaires pour faire face à la hausse des prix, selon Khalid Alami Houir

La Confédération démocratique du travail (CDT) a revendiqué l’amélioration des salaires pour suivre le rythme de la hausse des prix, a déclaré Khalid Alami Houir, secrétaire général-adjoint de la Confédération, lors d’une réunion avec le chef du gouvernement dans le cadre du dialogue social. M. Alami Houir a souligné que cette revendication avait été signée lors de l’accord d’avril 2022 qui aurait dû être mis en application en septembre dernier. Il a également exprimé son aspiration à l’aboutissement du dialogue social.Le syndicaliste a souligné que les Marocains font face à une hausse inédite des prix, avec des taux exceptionnels d’inflation, et que les salaires sont censés suivre cette tendance. Il a ajouté que les principales causes de la classe ouvrière resteront à jamais au cœur des priorités de la CDT. Lors de cette réunion, la question des salaires et du dialogue sectoriel ont été les points saillants, tout comme la pression fiscale.Cette réunion fait suite aux dispositions de l’accord du 30 avril 2022 qui prévoyait la tenue de deux réunions par an entre le chef du gouvernement et les chefs des centrales syndicales les plus représentatives ainsi que les partenaires sociaux. La première réunion, qui s’est tenue en septembre, était consacrée aux remarques et propositions concernant le projet de loi de finances. La seconde réunion d’avril avait pour objectif d’examiner les solutions adéquates aux dossiers en suspens qui concernent les fonctionnaires et salariés.La CDT est la deuxième plus grande centrale syndicale du Maroc, représentant environ 250 000 travailleurs. Le dialogue social est un processus important pour les syndicats et le gouvernement, car il permet de discuter des problèmes sociaux et de trouver des solutions pour améliorer la vie des travailleurs. La pression sur le gouvernement pour améliorer les salaires est un sujet de préoccupation pour de nombreux travailleurs marocains, en particulier dans le contexte de la hausse des prix.avec MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page