HightechNewsslide

Le Maroc fournira de l’énergie solaire à la Grande-Bretagne

Selon le site web Atalayar, le Maroc va exporter de l’électricité solaire et éolienne vers le Royaume-Uni grâce à un câble électrique sous-marin de 3 800 kilomètres de long qui sera construit avec la participation financière d’Abu Dhabi National Energy Company PJSC et Octopus Energy. Le projet Xlinks produira 3,6 GW d’électricité à partir d’énergies renouvelables et pourrait alimenter jusqu’à sept millions de foyers britanniques d’ici à 2030. L’électricité sera produite dans le sud-ouest du Maroc par une installation de 10,5 GW de parcs solaires et éoliens, soutenue par des batteries de stockage d’énergie.

Le Maroc, qui dépend principalement des combustibles fossiles pour répondre à sa demande d’énergie domestique, s’est fixé comme objectif que 52 % de l’énergie produite dans le pays provienne des énergies renouvelables d’ici à 2030. Le pays cherche également à réduire sa consommation d’énergie de 20 % d’ici à 2030 en exploitant son vaste potentiel d’énergie renouvelable.

Pour éviter tous les obstacles possibles à la production d’énergie propre et à son exportation vers l’Europe, le Maroc a signé un protocole d’accord avec la France, l’Allemagne, le Portugal et l’Espagne en 2022 pour intégrer leurs marchés de l’électricité verte afin d’atténuer le changement climatique. Ce protocole vise à supprimer les obstacles injustifiés aux accords transfrontaliers d’achat d’électricité renouvelable par les entreprises entre les signataires.

Le Maroc s’efforce de faire converger sa législation et sa réglementation avec l’acquis de l’UE, de développer un système de certification des énergies renouvelables reconnu par l’UE et de proposer des amendements législatifs pour soutenir le développement d’accords transfrontaliers d’achat d’électricité par les entreprises entre les cinq pays.

Avec l’exportation d’énergie propre vers les pays européens, le Maroc est en train de devenir une puissance solaire capable d’exporter son énergie renouvelable vers d’autres pays. Le Royaume-Uni, quant à lui, souhaite parvenir à zéro émission d’ici 2050 et investit dans l’énergie verte. En novembre 2022, plus de 20 GW d’électricité ont été produits par le vent pour la première fois, soit plus de 70 % de l’électricité produite ce jour-là. L’énergie sans carbone de la Grande-Bretagne est passée de moins de 20 % en 2010 à plus de 50 % d’ici à la fin de 2022.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page