Hôtels-VoyagesNewsslide

Saison estivale : les acteurs du tourisme préparent le terrain

Après un premier semestre prometteur, marqué par une forte croissance des arrivées touristiques (4 millions de touristes jusqu’à fin avril) et la reprise des taux de récupération, le secteur du tourisme se prépare à poursuivre cette dynamique avec l’arrivée de la saison estivale.

Les professionnels du secteur tels que les voyagistes, les compagnies aériennes et les agences événementielles redoublent d’efforts pour assurer le succès de cette saison, afin d’augmenter leur chiffre d’affaires tout en offrant des services et des prestations de qualité à leur clientèle nationale et étrangère.

D’ailleurs, l’été de cette année s’annonce prometteur pour le tourisme, en raison des récentes performances du secteur qui continue sa forte reprise pour compenser les dommages causés par la crise liée au Covid-19.

Sur le plan institutionnel, le ministère en charge du tourisme a tracé une nouvelle feuille de route pour la période 2023-2026, qui vise à orienter davantage le secteur vers un tourisme durable et inclusif.

Avec une croissance du trafic aérien, des établissements d’hébergement touristique de qualité et une nouvelle feuille de route ambitieuse élaborée par le ministère, le Maroc offre aux voyageurs une expérience inoubliable et une immersion dans une culture riche et diversifiée.

Une nouvelle feuille de route pour un secteur en plein essor

Avec l’ambition d’atteindre 17,5 millions de touristes d’ici 2026, générant ainsi 120 milliards de dirhams (MMDH) de recettes en devises, cette nouvelle feuille de route vise à créer 80 000 emplois directs et 120 000 emplois indirects.

Dotée d’un budget de 6,1 MMDH, elle vise à transformer le secteur du tourisme en proposant une offre axée sur l’expérience client, structurée autour de 9 filières thématiques et 5 filières transverses. Elle prévoit également un plan visant à doubler la capacité du transport aérien, ainsi qu’une importance majeure accordée au marketing, à la commercialisation et à la digitalisation.

Le trafic aérien est en plein essor

Le trafic aérien connaît également une croissance significative, avec un nombre croissant de compagnies aériennes proposant des vols directs vers les principales villes marocaines.

Selon les chiffres récents de l’Office National des Aéroports (ONDA), le trafic aérien international a enregistré 5 346 194 passagers au premier trimestre de cette année, soit une augmentation de 8% par rapport à la même période en 2019.

En détail, le marché européen, qui représente plus de 83% du trafic international, a enregistré une croissance de 12% par rapport au premier trimestre de 2019, tandis que celui de l’Amérique du Nord a augmenté de 32%.

De plus, les aéroports internationaux du Maroc, tels que Casablanca, Marrakech et Agadir, ont enregistré une croissance à deux chiffres par rapport à la même période en 2019.

Les établissements d’hébergement touristique enregistrent une forte croissance

En ce qui concerne l’hébergement, le Royaume dispose d’une large gamme d’établissements classés offrant des services de qualité.

Le système de classification des établissements touristiques, géré par le ministère du Tourisme, garantit des normes de haute qualité et une diversité d’options d’hébergement adaptées à tous les budgets.

Ainsi, selon l’Observatoire du tourisme, le nombre de nuitées totales réalisées dans les établissements d’hébergement touristique classés a connu une augmentation exceptionnelle de 161% à fin mars, par rapport à la même période en 2022.

En termes de recettes, le montant des nuitées enregistrées par les touristes non-résidents s’élève à 25 MMDH, contre 16,5 MMDH en 2019, soit une augmentation de 51%.

C’est une aubaine pour les professionnels qui redoublent d’efforts pour améliorer la qualité des prestations offertes à leurs clients.

De plus, un mécanisme de soutien de l’État aux établissements d’hébergement touristique est en cours de mise en place. Il s’agit d’un soutien financier de la part du gouvernement en faveur de ces professionnels, visant à subventionner partiellement tous les travaux de rénovation et de mise à niveau des établissements.

À cet égard, une enveloppe de 1 MMDH a été allouée, dont 80% est dédiée à l’amélioration de la qualité de l’offre et 20% à celle des services. La subvention est plafonnée à 10% du chiffre d’affaires de l’établissement pour l’année 2019, dans la limite de 10 millions de dirhams (MDH).

En résumé, le ministère du tourisme vise également à promouvoir le Maroc comme une destination sûre et accueillante pour les touristes ainsi que pour les investisseurs dans le secteur du tourisme.

Dans cette optique, plusieurs campagnes de promotion internationales ont été lancées pour mettre en valeur les atouts du pays et attirer un nombre croissant de touristes et d’investisseurs, notamment la participation du Maroc au Forum international de l’investissement hôtelier (IHIF-2023) qui s’est tenu du 15 au 17 mai à Berlin.

avec MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page